Bastia 0-3 LOSC : les échos d'après-match

Giflés par l'équipe de Rudy Garcia, les bleus ont désormais trois petits jours pour préparer la seconde confrontation de la semaine qui se tiendra cette fois-ci dans le Nord. Réactions, infos, voici les échos du match.

La réaction de Frédéric Hantz au micro de France 4
« Pour espérer battre le LOSC, nous devions réaliser un gros match. Mais pour cela, il n’aura pas fallu faire de telles erreurs. Ensuite, à l’heure de jeu, Tony Chapron nous refuse un penalty. Peut-être a-t-il voulu nous faire payer les incidents survenus avant la pause. Au final, la victoire lilloise est logique. On ne va pas dire qu’on leur a donné le match mais ils ont profité de nos erreurs. Il va falloir rapidement les gommer et apprendre plus vite que cela. Désormais, nous allons bien récupérer et essayer de retenir les leçons de ce match pour faire mieux rapidement samedi à Lille en championnat. »

Yatabaré remplacé par Moizini
L'absence de Sambou Yatabaré, auteur d'une excellente prestation face à Lorient samedi dernier, n'est pas passée inaperçue. Alors qu'il avait bien été retenu dans le groupe de Frédéric Hantz, ce dernier a ce matin pris une mesure disciplinaire à l'encontre de l'ancien monégasque qui fut ensuite remplacé par Salim Moizini.

Quand la CAB déploie ses moyens...
Longtemps menacé par les intempéries et un terrain quasi impraticable, le match Bastia-Lille a donc bien pu se tenir.
Dès le début de l'après-midi, la Communauté d'Agglomération Bastiaise avait dépêché un important dispositif pour évacuer l'eau des travées et de la pelouse d'Armand Cesari... comme vous pouvez le voir sur la photo.

Varenne, première
Appelé à plusieurs reprises par Frédéric Hantz, le jeune Gaëtan Varenne n'avait jamais eu l'occasion de fouler la pelouse d'Armand Cesari. Ce fut chose faite ce soir, puisque l'ancien attaquant de Cournon s'est vu offrir 7 minutes de jeu.

Cahuzac blessé
Contraint de laisser sa place en fin de partie, le capitaine Yannick Cahuzac souffre de l'épaule gauche. Il pourrait passer des examens dès demain afin de connaitre la nature exacte de sa blessure.

À lire également

Ricevete a lettera