Bastia 2-1 Lorient : les réactions

SCOPQR10Q7_GB_SCB-LORIENT-001.jpg

En attendant de retrouver toutes les réactions des joueurs bastiais, voici les propos tenus par les deux entraineurs ainsi que Wahbi Khazri et Sambou Yatabaré.

Christian Gourcuff : "C'est un scénario qu'on connaît à l'extérieur avec une entrée très timide. Du coup on se retrouve dans la réaction et non dans l'action. On était pourtant favorisé avec notre supériorité numérique mais nous n'avons pas su l'utiliser. On a déjà connu ça à Brest et c'est très énervant. Il y a aussi une part d'inquiétude après ce match. C'est surtout notre entame de rencontre qui est rageante. On a commencé à deux à l'heure. On se met dans des situations impossibles. On n'est pas dans le rythme de la compétition à l'extérieur. Il faut mettre plus de mobilité. On savait que Bastia avait un jeu direct et on a été en difficulté sur chaque perte de balle. On était diminué défensivement mais ce n'est pas une excuse. On n'a pas maîtrisé les situations chaudes et, sur le plan défensif, on a eu beaucoup de laxisme. Cela fait un moment que nous n'avons pas fait de bons matches. La répétition des manques dans l'agressivité ne nous permet pas d'être compétitifs."

Wahbi Khazri : "On l'attendait depuis longtemps à domicile. On voulait faire un gros match surtout à dix devant notre public. Quand nous avions pris ce but nous pensions retomber dans nos travers. Au contraire, nous avons fait preuve de solidarité et nous l'avons emporté. On est un club qui joue le maintien et on sait qu'on doit s'appuyer sur la solidarité et la combativité. J'espère que ça nous servira pour la suite du championnat.
Nous sommes obligés de nous donner à fond, surtout chez nous face à des concurrents directs.
On a déjà entamé notre récupération pour Lille."

Sambou Yatabaré : "Je pense que le coach sait ce dont je suis capable de faire. Il me fait confiance depuis le début même si je n'ai pas eu le même rendement qu'aujourd'hui. Avec la difficulté de ce soir et ce carton rouge, toute l'équipe a répondu présent pour aller chercher cette victoire. J'ai toujours de la pression en rentrant sur un terrain. J'essaie qu'elle soit positive et je veux faire le maximum pour mon club, mes coéquipiers et les supporters."

Frédéric Hantz : "C'est un match très spécial notamment dans sa préparation où on avait la volonté de corriger beaucoup de choses. J'avais prévenu mes joueurs qu'en l'absence de nos leaders, il fallait qu'ils prennent leurs responsabilités et ils ont su le faire. C'est très difficile de trouver le bon dosage psychologique dans un match. Notre but rapide nous met immédiatement dans le bain. Mais l'expulsion d'Anthony Modeste nous met en difficulté. Je n'ai pas envie de polémiquer mais le carton rouge est très sévère car, même si Modeste ne doit pas faire ce tacle, il n'y a aucune intention de faire mal. A dix contre onze, marquer le deuxième but avant la mi-temps nous met sur les bons rails. Je pense qu'on a peut-être gagné parce qu'on était dix. On est resté très concentrés, solidaires et constants. C'est une très bonne leçon pour la suite et il faudra répéter ces matches lorsque nous serons onze. C'est une victoire très importante pour la suite et pour la confiance."

À lire également

Ricevete a lettera