Bastia 3-1 Girondins : la revue de presse

Après un mois de septembre délicat, le SCB remonte la pente et parvient même a faire déjouer un des ténors de ce championnat en l'occurrence de Bordeaux, qui n'avait plus connu le gout de la défaite depuis avril dernier. Revue de presse…

L'Equipe : Bastia fait chuter Bordeaux
Bordeaux, qui était invaincu depuis 21 rencontres de Championnat, s'est incliné ce dimanche à Bastia (1-3). Les Girondins rentrent dans le rang.
Pendant que le report d'OM - OL se confirmait, les deux clubs corses ont remédié ce dimanche au coup de mou ambiant en assurant le spectacle. Après le bouillant 4-4 de l'AC Ajaccio à Lorient, le SC Bastia a offert face à Bordeaux (3-1) une prestation aboutie et trois nouveaux buts à son public, plutôt gâté depuis un mois avec les nettes victoires face à Metz (3-0) et Troyes (3-2). L'équipe de Frédéric Hantz se repositionne dans le ventre mou (11e), à un point seulement des Girondins (8es). Les hommes de Francis Gillot, qui n'ont plus gagné depuis un mois, sont sur une série inquiétante de cinq matches (3 nuls et 2 défaites) sans victoire toutes compétitions confondues.
Comme ce fut le cas au Moustoir avec l'ACA, les Bastiais ont attaqué la partie pied au plancher avec deux buts inscrits très rapidement. Ils ont été l'oeuvre du même homme : Florian Thauvin, 19 ans et auteur d'un doublé lui qui n'avait jusque-là pas encore trouvé le chemin des filets en L1. Il est sorti sous une belle ovation peu après l'heure de jeu. Sur les deux buts, la défense girondine n'est pas exempte de tous reproches.
Doublé pour le jeune Thauvin
Sur le premier, Thauvin a profité d'une très mauvaise relance d'Obraniak dans sa surface (6e). Et sur le deuxième, Maoulida est parti au but alors qu'il était hors-jeu. Et Thauvin a bénéficié d'un ballon mal repoussé par Carrasso (17e). Bordeaux a réagi par Gouffran, qui a réduit la marque juste avant la pause en s'y reprenant à deux fois (42e). Mais les Bastiais se sont mis à l'abri sur un splendide coup franc en pleine lucarne signée Khazri (55e). La réussite était de leur côté car sur celui d'Obraniak, Novaes a été sauvé par son poteau (75e). Les Girondins ont désormais deux gros matches pour réagir : mercredi à Montpellier en Coupe de la Ligue et samedi prochain contre Toulouse en Championnat.

France Football : Bastia éteint Bordeaux
Pour la première fois de la saison, Bordeaux s'est incliné en Championnat. Les Girondins ont logiquement baissé pavillon à Bastia (1-3), vainqueur grâce notamment à un doublé de Thauvin.
Bordeaux, le roi du nul (6), avait laissé échapper plusieurs points cette saison dans les dernières minutes. Rageant. A Bastia, les Girondins n'en ont pris aucun. Logique. Même s'il a tenté de réagir, le club bordelais est tombé pour la première fois de la saison. Le Paris-SG reste donc le seul club invaincu en Ligue 1. Bordeaux, qui avait parfois gagné de façon chanceuse (2-0 à Lyon), n'a jamais pu rattraper son retard à Furiani devant des joueurs corses incisifs qui l'ont emporté de façon méritée (3-1).
Thauvin intenable
Pour tomber Bordeaux, qui a donc cédé après seize rencontres sans revers en Championnat (total à cheval sur la saison passée), Bastia s'est appuyé sur Florian Thauvin. Le jeune joueur de 19 ans s'est montré intenable et diaboliquement efficace en deux occasions. Carrasso n'a d'abord pu que dévier sa lourde frappe du gauche (6e) avant de mal repousser un tir de Maoulida sur lequel Thauvin s'est montré très opportuniste (17e).
Volontaires devant leur public, les Corses ont ensuite cédé devant Gouffran (30e) mais en ont remis une couche par l'intermédiaire de Khazri, auteur d'un maitre coup-franc (56e). Le coaching de Francis Gillot au retour des vestiaires - entrées de Bellion et Saivet - n'aura pas eu l'effet escompté. Trop désordonnés même s'ils se sont procuré d'intéressantes opportunités, les Girondins, désormais huitièmes au classement, tenteront de réagir en L1 devant Toulouse (2e) le week-end prochain. Vraiment pas gagné...

Sports.fr : Ça se corse pour Bordeaux
Privé de victoire depuis maintenant un mois, Bordeaux a concédé son premier revers de la saison en championnat, dimanche à Bastia, dans le cadre de la 10e levée de L1. Manifestement émoussés, les Girondins se sont inclinés 3-1 à Furiani, victimes notamment du jeune Thauvin. Et les Bastiais de confirmer leur renouveau.
A l’instar de son premier et unique revers concédé jusqu’alors, à Newcastle, Bordeaux ne pouvait prétendre à meilleur résultat ce dimanche à Furiani. Battus 3-1, les hommes de Francis Gillot ont payé en Corse les efforts consentis plus tôt dans la semaine en Ligue Europa, sur le terrain des Portugais de Funchal (1-1). Une punition logique au vu des dernières prestations en date de Girondins en mal de souffle et d’inspiration.
Privés de victoire dans les ultimes secondes de leur opposition aux Lillois la semaine passée (1-1), les Bordelais n’ont plus gagné le moindre match depuis le 30 septembre, tenus en échec à trois reprises et défait une fois, scène continentale comprise. Cette déconvenue enregistrée sur l’Ile de Beauté est cependant la première des joueurs au scapulaire cette saison en L1. Signe que le club du président Triaud n’a peut-être pas les moyens des ambitions que d’aucuns lui prêtaient après le beau succès acquis en terre lyonnaise le mois dernier (0-2).
Cueillis à froid
Ce dimanche, l’atout offensif n°1 des Girondins, Gouffran, a bel et bien frappé, trouvant la faille en deux temps et d’une reprise du gauche sur un corner d’Obraniak obtenu à la demi-heure de jeu (2-1, 30e). Mais le mal était déjà fait pour un Bordeaux qui s’est du reste heurté à un excellent Novaes toute la partie durant. Auparavant en effet, le jeune Thauvin, 19 ans, avait déjà fait trembler les filets deux fois, d’un puissant tir croisé (1-0, 6e) puis d’une reprise opportuniste consécutive à une belle action de Maoulida (2-0, 17e).
Khazri, le meilleur passeur de l’élite, s’est lui chargé d’achever l’équipe de Francis Gillot au retour des vestiaires, expédiant dans la lucarne de Carrasso un coup franc admirablement enroulé (3-1, 56e). Après un début de saison tonitruant puis une série de quatre revers en championnat, Bastia, désormais invaincu depuis quatre matches toutes compétition confondues, confirme là son renouveau, revenant en 11e position au classement, à une longueur seulement de sa victime du jour. Les Girondins ont bel et bien manqué leur train ce week-end, celui qui devait les déposer au pied du podium alors que les Olympiques, l’OM et l’OL, 3e et 4e respectivement, sont contraints de rester à quai jusqu’à nouvel ordre.

Sport.fr : Bastia terrasse Bordeaux
Le Paris Saint-Germain est la dernière équipe invaincue de Ligue 1. Et ce, grâce à Bastia. A Furiani, les Corses ont fait tomber Bordeaux (3-1), invincible jusque-là. Auteurs d'une entame de match très intéressantes, les Bastiais ne tardaient pas à prendre les devants au score. L'homme de la rencontre se nomme Florian Thauvin. En l'espace de onze minutes, le jeune attaquant de 19 ans s'est offert le premier doublé (6e et 17e) de sa carrière parmi l'élite. Par deux fois, le buteur bastiais trompait un Carasso impuissant. Mieux dans la rencontre après avoir encaissés ces deux buts, Bordeaux réduisait la marque par Yohann Gouffran (30e), obligé s'y reprendre à deux fois pour battre Novaes. Volontaires mais trop peu incisifs, les Bordelais sombraient finalement sur un coup-franc génial de Wahbi Kazhri (55e). Les Girondins, avec cette défaite, manquent l'occasion de recoller au quatuor de tête. La bonne affaire est bien entendu corse puisque le Sporting grappille des places et se retrouve onzième.

Eurosport.fr : Fin de série pour Bordeaux
Bastia a infligé à Bordeaux (3-1) sa première défaite en Ligue 1 depuis le mois d'avril, à l'occasion de la 10e journée dimanche. Le jeune Florian Thauvin, auteur d'un doublé et à l'origine du troisième but, a été le bourreau des Girondins qui laissent donc le PSG comme dernier club invaincu cette saison.
Bordeaux n'avait plus connu la défaite de la Ligue 1 depuis 16 rencontres et le mois d'avril. Bastia lui a rappelé son goût (3-1) à l'occasion de la 10e journée dimanche. Largement dominé dans la possession (61,5 % - 38,5%), les Corses ont opposé leur volonté et leur opportunisme (4 tirs cadrés) pour signer leur quatrième victoire de la saison. Le bourreau des Girondins? Florian Thauvin, attaquant de 19 ans, auteur d'un doublé (6e, 17e) mais également à l'origine du coup franc enroulé de Khazri (56e). Un succès qui permet aux Bastiais de revenir à un point de leurs adversaires du jour et qui par ricochet laisse le PSG comme dernier club invaincu de la saison en championnat.
Dès la première minute, Thauvin profitait d'un mauvais dégagement d'Henrique pour déborder et centrer vers Maoulida mais malgré le froid, Carrasso était, lui, déjà chaud et effectuait une sortie parfaite. Ce n'était que partie remise pour les Bastiais et Thauvin qui, cinq minutes plus tard, récupérait un ballon dans la surface bordelaise pour tromper à bout portant le portier girondin et ouvrir le score (1-0, 6e). Les Bordelais étaient sonnés et bientôt KO par des Bastiais euphoriques. Sur un contre lancé par Palmieri, Maoulida se jouait d'Henrique et frappait aux 18 mètres, Carrasso parvenait à repousser mais dans une défense bordelaise amorphe, Thauvin surgissait pour réaliser le doublé (2-0, 17e).
On se disait que Bordeaux allait exploser en plein vol mais alors que le SCB continuait de pousser, Obraniak frappait un corner pour Gouffran qui malgré une superbe parade de Novaes parvenait, en deux temps, à réduire le score (2-1, 30e). Et sur une puissante frappe enroulée, Obraniak aurait même pu permettre aux siens de rentrer sur un score de parité (42e). Au retour des vestiaires, les Bordelais allaient encore rater le coche avec Maurice-Belay qui mystifiait Choplin avant de buter sur une très bonne sortie de Novaes. Les Bordelais laissaient passer leur chance et Khazri sur un coup franc, pleine lucarne, envoyait les Bastiais vers la victoire (56e).

Sport24 : Bordeaux n'est plus invincible
Au terme d’un match très vivant, Bordeaux a concédé sa première défaite de la saison en championnat sur la pelouse de Bastia (3-1). Les Girondins manquent à nouveau l’occasion de se rapprocher des premières places.
La série d’invincibilité des Girondins de Bordeaux en Ligue 1 a donc pris fin ce dimanche sur la pelouse de Furiani où ils se sont logiquement inclinés face à Bastia (3-1). Invaincu depuis le 8 avril dernier, soit seize matches consécutifs, le club au Scapulaire a notamment payé cher un début de rencontre cauchemardesque. Auteur d’un impressionnant pressing d’entrée de jeu, le Sporting prenait rapidement son envol au tableau d’affichage. Thauvin récompensait l’excellente entame des siens en inscrivant un doublé en à peine onze minutes. Il profitait d'abord en effet d’un mauvais renvoi d’Obraniak pour ouvrir le score (1-0, 6e). Avant de faire preuve d’opportunisme à la suite d’une frappe de Maoulida repoussée par Carrasso (2-0, 17e). Punis et étouffés dans l’entrejeu, les Girondins, alignés dans un 4-4-2 en losange inédit, reprenaient peu à peu leurs esprits et la possession du ballon. Ils parvenaient même sur leur première occasion à relancer le suspense, grâce au troisième but de la saison de Gouffran (2-1, 30e).
Si Sertic (41e) et Obraniak (43e) passaient près de l’égalisation avant la pause, Francis Gillot revoyait quand même ses plans dès la mi-temps. La formation girondine passait en 4-4-2 à plat avec les entrées conjointes de Saivet et Bellion (46e). Une réorganisation qui n’avait pas l’effet escompté. Malgré une énorme occasion de Bellion (47e), le Sporting remettait une énorme pression sur les visiteurs dès la reprise et reprenait ses distances grâce à Khazri qui trompait Carrasso d’un maître coup-franc (3-1, 56e). Le break à nouveau en poche, les Corses maitrisaient les débats face à des Bordelais usés qui attendaient les ultimes minutes pour réagir. Mais Obraniak trouvait le poteau su coup-franc  (79e) alors que Bellion perdait un nouveau duel face à Novaes (90+1e). Logique vainqueur, Bastia profite de ce succès pour prendre de l’air et grimper au onzième rang. Bordeaux reste bloqué à la huitième place et laisse le PSG seul club invaincu depuis le coup d’envoi de la saison.

À lire également

Ricevete a lettera