Bastia 3-2 Troyes : la revue de presse

FO7G2505.jpg

Courte mais précieuse victoire pour les bleus qui renouent avec le succès face à un adversaire direct pour le maintien. Prochaine étape, dans quinze jours du côté d'Ajaccio...

L'Equipe : Au terme d'un match à suspense et d'une course-poursuite, Bastia, qui a manqué un penalty, signe un 3e succès en L1 face à des Troyens vaillants à l'image de Marcos (doublé), mais injustement réduits à neuf. Toujours sans victoire, l'Estac ne décolle pas.

Sports.fr : Bastia s’est imposé face à Troyes ce samedi lors de la 8e journée de Ligue 1 (3-2). Une rencontre marquée par un arbitrage catastrophique de M. Lesage qui a sifflé deux penalties et expulsés deux joueurs. A tort… Bastia a mené suite à un csc de Rincon puis un but de Modeste mais à chaque fois Dos Santos a égalisé. Après les expulsions de Nsakala et Thiago, les Corses ont manqué un penalty par Modeste  avant de finalement l’emporter sur un but signé Maoulida à la 88e.

Sport24 : Les Corses n’avaient plus goûté au succès en championnat depuis la deuxième journée. Avec quatre défaites de suite et un nul la semaine passée à Nice (2-2), Bastia comptait sur la venue de la lanterne rouge pour renouer avec la victoire. C’est chose faite. Un duel de promus qui a tourné à l’avantage des locaux (3-2) qui se donnent ainsi un peu d’air en bas du classement. Asphyxiés d’entrée, bousculés par des Corses jouant haut sur le terrain, les Aubois se retrouvaient rapidement en difficulté. Yatabaré (4e), Marchal (8e) et Khazri (12e) préparaient le terrain. Logiquement les Corses ouvraient la marque. Colin perdait le cuir à l’entrée de la surface. Yatabaré centrait et Rincon, sous la menace de Modeste, trompait son propre gardien (17e, 1-0). Paradoxalement ce but sonnait le réveil des visiteurs qui ne tardaient pas à égaliser. Thiago reprenait de la tête un centre de Bahebeck. Novaes repoussait le cuir sur Marcos qui avait suivi (26e, 1-1). Bahebeck était même tout proche de donner l’avantage aux siens dans la foulée. Son tir tendu était capté par le portier corse (29e). Bastia avait le dernier mot en première période. Sur une nouvelle perte de balle des Troyens, Khazri trouvait Modeste au point de penalty. L’ancien Bordelais ne manquait pas l’offrande (37e, 2-1).
En début de seconde période, Troyes reprenait espoir. Bahebeck jouait bien le coup et tombait dans la surface. L’arbitre désignait le point de penalty. Marcos prenait Novaes à contre-pied (49e, 2-2). Rapidement l’ESTAC allait se retrouver à neuf suite aux expulsions (sévères) de Nsakala et Thiago. Ce dernier prenait même un rouge pour une main inexistante dans sa surface. Modeste voyait cependant son penalty repoussé par Thuram (70e). En fin de match, Bastia poussait. Khazri (76e), puis Choplin (80e) tentaient leur chance.  Sans réussite. Troyes finissait par craquer sur un énième assaut corse. Angoula centrait et Maoulida plaçait un coup de tête qui ne laissait aucune chance au gardien troyens qui s’inclinait pour la troisième fois (88e, 3-2). Furiani pouvait exulter. Bastia retrouve le sourire et se donne de l’air au classement. Toujours sans succès après huit journées de championnat, Troyes ne décolle pas et reste bon dernier. Cinq ans après, le retour en Ligue 1 est plus que douloureux pour l’ESTAC.

Eurosport : Ayant cédé à trois minutes de la fin du temps réglementaire après avoir enregistré deux expulsions, l'ESTAC, sans victoire depuis le début de saison, n'en finit plus de sombrer en championnat, et reste lanterne rouge. Totalement étouffés par la pression bastiaise dès les premières minutes, les Troyens étaient tout près de céder dès la 5ème, sur une reprise écrasée de Yatabaré, détournée sur sa ligne par un défenseur aubois.
Dans la foulée, ce fut au tour de Marcos de jouer les sauveurs sur une tête lobée de Marchal (8e). A force de plier, Troyes allait rompre logiquement sur un centre de Yatabaré mal dégagé par Rincon qui détournait le ballon dans ses propres buts (17e). Complètement dépassé, l'ESTAC allait pourtant sortir la tête de l'eau et sur une tête à bout portant de Thiago, boxé par Novaes, Marcos s'arrachait pour égaliser (27e).
Alors que les joueurs de Frédéric Hantz commençaient à imposer leur rythme dans cette rencontre, Modeste venait crucifier Thuram-Ulien sur un centre de Khazri (38e). Un coup dur pour les Aubois qui, pourtant, au retour des vestiaires, allaient bénéficier d'un penalty qui permettait à Marcos, une nouvelle fois, d'égaliser (49e).
Une égalisation loin de décourager les Bastiais qui continuaient de presser, poussant les Troyens à la faute et notamment N'Sakala et Thiago, expulsés à 14 minutes d'intervalle par M. Lesage. Les Corses bénéficiaient même dans la foulée d'un penalty, frappé par Modeste mais stoppé par Thuram-Ulien avec l'aide de sa barre (69e). Mais à neuf contre onze, la mission était impossible pour les Troyens, et à la 87ème minute Maoulida venait crucifier l'ESTAC et offrir un succès important aux Bastiais.

Foot365 : Avec zéro victoire au compteur après sept journées, Troyes était venu à Bastia pour ramener des points. A cinq minutes près, les joueurs de Furlan auraient gagné leur pari. Mais c’était sans compter sur la rage de vaincre des Bastiais qui pour la deuxième fois de la saison ont arraché une victoire dans les dernières minutes sur leur pelouse. Mais ce match spectaculaire a été le théâtre d’une parodie d’arbitrage avec des décisions incroyables des deux cotés et qui ont influé sur l’issue de la rencontre. Ce qui va certainement rendre encore un peu plus amère la défaite à Jean-Marc Furlan qui n’a rien à reprocher à ses joueurs. Du coté bastiais, ces trois points vont faire du bien après une série de cinq matchs sans victoire en L1.

À lire également

Ricevete a lettera