Bastia 3-2 Troyes : les réactions

FO7G2736.jpg

Avant de retrouver les réactions de l'ensemble des acteurs de la partie en vidéo, Frédéric Hantz, Gaël Angoula, Toifilou Maoulida et Jean-Marc Furlan nous ont livré leurs impressions.

Frédéric Hantz : «C'est une victoire qui fait du bien. Je suis satisfait de notre performance d'ensemble mais on est encore en apprentissage et il faut apprendre à mieux gérer certaine situation. Psychologiquement, c'était un match compliqué pour les deux équipes mais, après huit journées, le bilan est plutôt bon. Le fait d'avoir connu deux accessions successives nous a permis d'aborder le championnat sur une très bonne dynamique.»

Gaël Angoula : «Ce fut un match difficile mais quand on y met tous les ingrédients, il n'y a pas de raison pour que ça n'aille pas dans le bon sens. C'est vrai que nous nous sommes mis un point en difficulté, même si l'arbitrage a été sévère, notamment avec ce penalty. On a des temps faibles, mais il y a du mieux depuis ces dernières semaines. On continue de travailler pour avoir la réaction adéquate dans ce genre de situation.
Nos sensations reviennent petit à petit et on peu qualifier notre début de saison de correct, surtout pour promu. Nous sommes dans la continuité des matchs de Metz et Nice, nous retrouvons des forces. Nous ne lâchons rien et tout le monde s'aperçoit qu'il est difficile de gagner en Ligue 1.
Il faut bien savourer cette victoire, avant toutes les échéances qui nous attendent.
Nous sommes toutefois conscients qu'il faut être plus constants et élever notre niveau de jeu. C'est tout de même la première fois qu'on mène au score. C'est une bonne habitude a prendre.
Maintenant, place au match à Ajaccio, qui m'avait fait bonne impression cet été en amical, contrairement à l'an passé. C'est une belle équipe qui est mature. Mais ça reste dans la lignée de Nice… Peu importe la manière, un derby, ça se gagne !»

Toifilou Maoulida : «Ce soir, l'état d'esprit a fait la différence. On avait a coeur de gagner et nous n'avons rien lâché. La seconde période a été compliquée… Je regardais le chrono défiler et je me disais que nous n'avions pas de chance. Mais le SCB c'est ça, nous ne lâchons jamais. Ce point de Nice a été bonifié et nous sommes dans la continuité de Metz.
Les matchs de ce genre et même contre neuf adversaires sont très difficile à mener avec des joueurs qui jouent derrière.
Il a fallu s'armer de patience, ne pas se précipiter, ça voulait pas rentrer mais ça a payé à la dernière minute. On a rien lâcher depuis le début, il faut féliciter l'équipe. Ca fait vraiment plaisir.
Comme l'a dit le coach, c'est un déclic. Comme l'an passé à la même période, nous avons fait ce qu'il fallait après une mauvaise série. C'est bien moralement et c'est surtout la meilleure manière de préparer un derby qui s'annonce très chaud.»

Jean-Marc Furlan : «Je suis un peu désabusé mais malgré la défaite je suis très satisfait du comportement de mes joueurs à tout point de vue. Nous avions beaucoup de blessés et de jeunes joueurs dans l'équipe. Certains connaissaient à peine le prénom de leurs coéquipiers notamment en défense mais nous avons surtout su faire front. Il y a eu de la solidarité et malgré les expulsions beaucoup de lucidité. Pour cela je suis très déçu pour eux. Je ne parlerai pas de l'arbitrage car pour moi la solution passera par le jeu et non pas par des commentaires d'après-match. Il faut travailler et s'appuyer sur les bonnes choses entrevues face à Bastia.»

À lire également

Ricevete a lettera