Bastia 4-1 Lyon : la revue de presse

311825_161892393968480_1191024194_n.jpg

Retrouvez les articles de presse suite à la seconde victoire consécutive des bastiais dans leur stade.

L'EQUIPE : Bastia a étrillé Lyon
Après deux matches nuls décevants à Brest (1-1) et contre l'OM (0-0), l'Olympique Lyonnais s'est noyé ce samedi sur la pelouse de Bastia (1-4). Thauvin et Khazri ont fait un malheur.
L’Olympique Lyonnais n’est cette saison pas très bien reçu en Corse. Après la défaite à Ajaccio (1-3) le mois dernier, le club rhodanien a payé une addition encore plus salée ce samedi à Bastia (1-4). Alors qu’il traversait une mauvaise passe avec seulement une victoire en huit matches toutes compétitions confondues, le Sporting s’est magnifiquement relancé avec un succès convaincant qui vient également quelque peu effacer la claque de l’aller (2-5). Pour Lyon, c’est une nouvelle occasion perdue de mettre la pression sur le Paris-SG, attendu dimanche soir dans le bouillonnant Chaudron des Verts. Non seulement l’OL reste à quatre longueurs du PSG mais il est plus que jamais à portée de main de la meute de poursuivants comme l’ASSE, Nice et Lille.
Trop souvent dépassée, l’équipe de Rémi Garde n’a jamais vraiment semblé dans son match. Malgré le retour dans le onze de départ de Yoann Gourcuff, l’OL a manqué de créativité et d’allant. En première période, une frappe trop croisée de Lacazette (32e) et un tir de loin de Lovren (40e) ont été les seules éclaircies offensives. Et il y a eu un sursaut quand Lisandro Lopez a égalisé en tout début de seconde période en reprenant un bon coup franc de Gourcuff (54e). Mais ce qui a vraiment plombé l’OL, c’est le manque de mouvement de sa défense, totalement apathique. Un véritable régal pour des fusées comme Khazri et Thauvin, les héros du jour.
Khazri et Thauvin ont fait vivre un cauchemar à Vercoutre
Le premier a délivré deux passes décisives et marqué un but et le second a signé un doublé. L'ouverture du score est venue juste avant la pause sur une incroyable contre-attaque menée à cent à l’heure par le Tunisien, qui a donné un caviar au futur Lillois (45e), âgé de seulement 20 ans. Alors que les deux équipes étaient à égalité, Khazri, sur un long dégagement de Landreau, a servi Modeste pour le deuxième but (56e). La défense rhodanienne a plié une troisième fois avec dans la foulée le second but de Thauvin d’une belle frappe croisée (61e). Et Lyon n’était pas au bout de ses peines : après un coup franc sur le poteau de Beauvue (81e), Khazri a trouvé la lucarne opposée de Vercoutre d’une frappe lumineuse (87e).

FRANCE FOOTBALL : Lyon puni à Bastia
Lyon s'est lourdement incliné sur le terrain de Bastia (1-4) ce samedi après-midi, signant ainsi un troisième match sans succès. Les Gones voient leur deuxième place fragilisée, tandis que les Corses, emmenés par un étincelant Khazri, s'éloignent de la zone rouge.
Depuis quelques semaines déjà, Lyon tournait au ralenti. Après deux nuls de rang, l'un décevant face à Brest (1-1), l'autre trompeur contre Marseille (0-0), les Lyonnais ont définitivement marqué l'arrêt ce samedi sur le terrain de Bastia (1-3), au terme d'un match dont ils n'auront jamais su s'emparer. Bousculés par des Corses vigoureux et disciplinés, les Gones ont manqué de cohérence collective et de spontanéité, confirmant ainsi les craintes nées des derniers matches.
Khazri-Thauvin, duo gagnant
En dépit de quelques tentatives intéressantes, les hommes de Rémy Garde ont rendu une copie inquiétante, noircie par une multitude d'erreurs, individuelles et collectives. Leur manque de vigilance a été sanctionné par le jeune Wahbi Khazri, étincelant ce samedi. Après avoir servi Florian Thauvin pour l'ouverture du score (45e), le milieu de terrain tunisien a délivré une nouvelle passe décisive, la huitième cette saison, pour Anthony Modeste (56e). Avant d'inscrire lui-même le but du K.-O. (87e) en fin de match d'un bijou de frappe enroulée.
Avant cela, Thauvin s'était offert un doublé (61e), alors que Lisandro Lopez avait, en vain, tenté de réveiller les siens (54e). Bastia, qui lutte pour le maintien, s'offre ainsi une victoire de prestige et s'éloigne de la zone rouge, sur laquelle il compte désormais six points d'avance. Lyon, en revanche, semble au bord de la crise. Les Rhodaniens, qui pointent à quatre unités du PSG, voient leur deuxième place fragilisée. En cas de victoire ce week-end, Saint-Etienne et Nice peuvent rejoindre l'OM et revenir à deux petits points...

EUROSPORT : Lourdement battu à Bastia (4-1), l'OL reste à quatre points du PSG
Après avoir été battu à Ajaccio en février, Lyon a cette fois plié à Bastia (4-1) lors de la 29e journée. Le PSG, qui conserve ses quatre longueurs d'avance, peut s'envoler en cas de victoire à Saint-Etienne.
Décidément, la Corse, ce n'est pas le truc de l'Olympique Lyonnais. Trois buts à Ajaccio, quatre buts à Bastia. La défaite sur la pelouse de l'ACA, début février, avait coupé l'élan de l'OL, alors co-leader du championnat avec le Paris Saint-Germain. Samedi, l'OL a encore pris l'eau sur l'Ile de Beauté, dans des proportions plus grandes encore, s'inclinant on ne peut plus logiquement à Bastia (4-1). Ce sixième revers de la saison, à neuf journées de la fin, confirme les difficultés actuelles de l'équipe de Rémi Garde, dont le rythme sur les sept dernières journées (deux victoires, deux nuls, trois défaites) n'est pas celui d'un candidat au titre. S'il continue comme ça, Lyon ne devra plus regarder devant, mais dans son rétro, où la meute des prétendants à l'Europe pourrait finir par menacer son fauteuil de dauphin.
Pendant une heure, on ne peut pourtant pas dire que les Rhodaniens aient été submergés à Furiani. Certes, Modeste (5e) ou Khazri (13e) avaient montré les intentions bastiaises dès le premier quart d'heure, mais sans menacer plus que ça Rémy Vercoutre. Mais l'extrême faiblesse de la défense lyonnaise ont permis aux Bastiais de convertir l'essentiel de leurs occasions en but. Le SCB a d'ailleurs marqué sur ses trois premiers tirs cadrés. Son arme, fatale aux Lyonnais, ce fut le contre. C'est de cette façon que le promu corse a ouvert le score juste avant la pause. L'arrière-garde de l'OL a laissé filer Wahbi Khazri sur 50 mètres. Seul face à Vercoutre, ce dernier a réussi à servir Thauvin, lequel n'a plus eu qu'à pousser le ballon dans le but vide.
Thauvin-Khazri, sacré duo
Le scénario de ce premier but a eu le don de mettre Milan Bisevac en boule, le défenseur serbe pestant contre la naïveté de son équipe. Il n'avait encore rien vu. Pourtant, en dépit de ses errements, Lyon allait revenir dans la partie. Sur un coup-franc parfaitement exécuté par Gourcuff, la reprise du plat du pied droit sans contrôle de Lisandro au point de penalty n'a laissé aucune chance à Mickaël Landreau (54e). Eclaircie de courte durée avant un orage de force 3 qui s'est abattu pendant plus d'une demi-heure sur le but des Gones. Sur un nouveau contre initié par… un dégagement de Landreau, Khazri a resservi le caviar, pour Anthony Modeste cette fois. Sa septième passe décisive de la saison. Lisandro n'avait pas égalisé depuis deux minutes.
A partir de là, Lyon a sombré. Complètement. Et Bastia ne s'est pas fait prier pour enfoncer les Rhodaniens. Car cette équipe a aussi du talent, à l'image de Thauvin et Khazri. Le premier s'est offert un doublé en portant le score à 3-1 (61e). Le second a troqué en toute fin de partie son costume de passeur pour celui de buteur. Et quel but ! Une merveille de frappe enroulée à l'entrée de la surface (90e). 4-1, la plus large victoire bastiaise de la saison. La plus lourde défaite lyonnaise aussi. Les joueurs de Frédéric Hantz se donnent de l'air dans la course au maintien. Ceux de Rémi garde voient leur statut de candidat au titre sérieusement écorné. La bonne nouvelle, c'est qu'ils n'auront plus à venir en Corse cette saison. La mauvaise, c'est qu'avec de telles carences défensives, ils risquent d'avoir des problèmes un peu partout.

SPORT24 : Lyon perd très gros
Au terme d’une prestation indigne de son statut, Lyon perd gros en s’inclinant à Bastia (4-1). L’OL peut laisser le PSG filer en tête et, plus encore, voit sa deuxième place désormais fragilisée.
Lyon n’aime pas la Corse. Après sa déconvenue à Ajaccio il y a un mois et demi (3-1), l’OL a connu pareille mésaventure chez le rival bastiais (4-1), au terme d’un match plutôt préoccupant. Rattrapé par ses errances défensives et un jeu loin d’être en place, Lyon a vécu un véritable cauchemar sur l’Ile de Beauté. Et perd gros alors que sa deuxième place est désormais convoitée par l’OM, à deux points, et peut-être Saint-Etienne et Nice. Tout sauf une surprise lorsque l’on observe le visage poussif des Lyonnais depuis quelques semaines. Restant sur des nuls peu convaincants à Brest (1-1) et face à l’OM (0-0), la bande à Rémi Garde s’essoufle et a touché le fond en Corse.
La défense lyonnaise aux abois
Elle aura pourtant été prévenue par l’entame énergique des locaux, dangereux à plusieurs reprises (6e, 14e, 15e). Malgré une frappe trop croisée de Lacazette en guise de réaction (33e), l’OL se faisait surprendre avant la pause. Un coup franc de Gourcuff bien repoussé par la défense bastiaise permettait de lancer un contre fulgurant. Seulement poursuivi par Umtiti en couverture, Khazri pouvait s’échapper et servir Thauvin, auteur du premier but de l’après-midi (1-0, 44e). Lisandro pensait remettre son équipe sur de bons rails dès la retour des vestiaires en reprenant victorieusement un coup franc de Gourcuff, titulaire pour la première fois depuis deux mois (1-1, 54e). C’était sans compter sur la réaction immédiate des protégés de Frédéric Hantz.
Le bijou de Khazri achève l’OL
Et sur de nouvelles erreurs défensives lyonnaises. Un long ballon, encore un, permettait ainsi à Khazri de servir Modeste, qui remportait son duel avec un Vercoutre pas irréprochable (2-1, 56e). Lyon était sonné. Sans ressort collectif, les Rhodaniens s’inclinaient à nouveau sur un travail du nouvel entrant Beauvue, qui enrhumait Lovren avant de servir Thauvin, auteur du doublé (3-1, 61e). L’entrée de Gomis ne changeait rien (62e), d’autant que Bastia se procurait d’autres opportunités (78e, 81e, 82e) et finissait par humilier son adversaire sur une merveille de frappe enroulée de Khazri (4-1, 87e). Les temps sont durs pour l’OL qui va devoir regarder derrière lui désormais…

SPORTS.fr : Lyon sombre en Corse
Mauvaise affaire pour Lyon, qui s’est incliné à Bastia (4-1) ce samedi lors de la 29e journée de Ligue 1. Face à des Corses euphoriques, les Lyonnais ont multiplié les erreurs. Ils pourraient laisser filer Paris en tête du classement et voir revenir d’autres prétendants au podium. Week-end à oublier pour l’OL.
Décidément, Lyon n’aime pas la Corse. Battus 3-1 à Ajaccio au début du mois de février, les Lyonnais ont perdu en encaissant un but de plus ce samedi à Bastia (4-1), lors de la 29e journée de Ligue 1. Dominateurs dans le jeu, mais de façon trop stérile, les joueurs de Rémi Garde ont été surpris par le réalisme en contre des Bastiais. Ce résultat punit en tout cas une équipe qui traverse une période difficile, après les deux matches nuls concédés à Brest (1-1) et contre Marseille (0-0).
Le PSG, qui affronte Saint-Etienne dimanche soir, s’en frotte les mains. Ses poursuivants directs patinent et le club de la capitale peut s’envoler au classement en cas de victoire dans le Forez. Le rythme actuel des Lyonnais, s’il persiste, pourrait aussi relancer la course aux places d’honneur derrière les Parisiens. L’OL se retrouvera en grand danger s’il n’obtient pas de meilleurs résultats dans les semaines à venir. Et ce n’est pas avec les lacunes affichées à Bastia qu’il va y parvenir.
Un doublé pour Thauvin
Fébriles en début de match, les Lyonnais ont éprouvé les pires difficultés à construire leurs actions. Yoann Gourcuff, titulaire en l’absence de Clément Grenier, n’a pas eu le rendement réclamé à un meneur de jeu, si bien que Lisandro, Lacazette et Ghezal ont été sevrés de bons ballons. Et quand des erreurs défensives grossières viennent noircir le tableau, les conséquences sont désastreuses. Le premier but bastiais en est l’illustration parfaite : sur un coup franc bien placé frappé par Gourcuff, les Corses se dégagent à l’emporte-pièce mais les défenseurs centraux, montés aux avant-postes, ne sont pas couverts et Khazri file seul au but avant de servir intelligemment Thauvin qui pousse tranquillement le ballon au fond des filets (1-0, 45e).
La soufflante de Garde à la pause a sans doute réveillé des Lyonnais apathiques. L’égalisation de renard de Lisandro, à la retombée d’un coup franc de Gourcuff (1-1, 54e), n’a pas caché les limites du jour des Lyonnais, surpris une nouvelle fois en contre deux minutes plus tard. Un dégagement millimétré de Landreau, un crochet et une nouvelle passe décisive de Khazri pour Modeste qui trompe Vercoutre de près (2-1, 56e). Le calvaire n’est pas fini et l’OL cède une troisième fois, sur un modèle d’action construite pour le coup. Thauvin s’offre un doublé d’un tir croisé précis après avoir profité d’un joli travail de Beauvue sur le côté droit (3-1, 61e).
Pour parachever l’après-midi de rêve des Bastiais, Khazri, déjà passeur, se transforme en buteur. Sa frappe enroulée depuis l’extérieur de la surface trouve le petit filet opposé (4-1, 87e). Le stade est en transe, les joueurs aussi. Côté lyonnais, c’est la grise mine. "On a fait trop d’erreurs, on a pris trop de buts, a regretté Maxime Gonalons, le capitaine de l'OL, sur Canal+. Il faut s’accrocher à cette deuxième place et vite se remette au boulot. Il faudra aussi se poser les bonnes questions pendant la trêve." Lyon veut-il aller chercher le titre ? Au regard des derniers résultats, la réponse est non.

FOOT365 : Lyon surpris par le show Bastia
Lyon va très mal ! Comme face à l’AC Ajaccio, l’OL a perdu en Corse contre Bastia. Une large défaite logique et méritée tant le SCB a dominé la rencontre. Peut-être trop sûrs d’eux, les Lyonnais se sont fait surprendre par une équipe de Bastia joueuse, à l’image de la paire Khazri-Thauvin, totalement intenables ce samedi. En panne d’imagination et très mauvais défensivement, Lyon a réussi à marquer sur un coup-pied arrêté. Anecdotique à côté de la prestation indigeste des hommes de Rémi Garde. Surtout, les Gones ont fait preuve d’un manque d’expérience flagrant. Quatre buts bastiais sur quatre contres : c’est dire la naïveté des coéquipiers de Lovren. Le titre s’éloigne pour Lyon. De son côté, Bastia se facilite la fin de saison

À lire également

Ricevete a lettera