Bastia entretient la dynamique

Après avoir montré un visage timoré lors des 45 premières minutes, les bleus ont fait mieux que se reprendre en renversant la vapeur et s'imposant ainsi en fin de rencontre. Le score aurait même être pu large si Scribe n'avait pas réalisé des prouesses dans les cages acéistes.

Il y avait du monde hier soir à Corti pour suivre la seconde rencontre amicale des bastiais face à l'autre club ajaccien, l'ACA. Une rencontre à suspense puisque ce sont les sudistes qui ouvraient logiquement la marque une dizaine de minutes avant la pause, grâce à l'altruisme de Chair Belghazouani qui profitait d'un bon service de Delort, pas vraiment inquiété par la défense bastiaise. Cette dernière passait même tout près d'encaisser un second but, mais la tentative de Faty rasait le montant droit de Magno Macedo Novaes.
En manque d'inspiration, malgré quelques tentatives de Yatabaré ou encore Maoulida, le SCB se devait de changer d'allure après le repos. Frédéric Hantz décidait d'ailleurs d'insuffler du sang-neuf avec les entrées d'Angoula et Khazri qui dynamisaient quelque peu le jeu bastiais.
Et dès la reprise, Bastia reprenait le jeu à son compte, se procurait des occasions et mettait surtout en lumière le gardien acéiste Scribe, qui multipliait les exploits devant les attaquants bastiais. L'ancien portier cortenais ne pouvait en revanche rien sur le coup de tête de Yatabaré, consécutif à un corner de Rothen, qui permettait aux bleus de revenir au score.
Après de nouvelles tentatives, les joueurs de Frédéric Hantz parvenaient enfin a prendre l'avantage par l'intermédiaire de Thauvin qui répondait à un centre de Moizini tout fraichement entré en jeu.
Entre-temps, Novaes et Choplin avaient fait le boulot devant Gigliotti, tandis que Belghazouani manquait le but de l'égalisation lorsque son lob trouvait le poteau dans les ultimes secondes de la partie.

À lire également

Ricevete a lettera