Communiqué du collectif des victimes de Furiani

5mai1992.jpg

Suite au dépôt, hier, à l'Assemblée Nationale d'un projet de proposition de loi demandant "la sacralisation" du 5 mai dans les calendriers nationaux du football français, nous vous proposons de retrouver la réaction du collectif des victimes de la tragédie de Furiani.

"Un projet de proposition de loi sur la sacralisation de la date du 5 mai dans le football français a été déposé hier, à l’Assemblée Nationale, par le député de Haute Corse Sauveur Gandolfi-Scheit, toujours présent et impliqué dans ce dossier. Le collectif des victimes de Furiani, qui a été sollicité pour la rédaction de l’exposé des motifs de ce texte, se félicite qu’un engagement qui avait été pris en février dernier lors de la venue du ministre des sports de l’époque, se concrétise de la sorte. Cette initiative complète celles déjà menées ces derniers mois ou encore en cours allant dans le sens d’une véritable reconnaissance de la tragédie de Furiani en drame national. Ainsi, et pour rappel, la pétition mise en ligne en septembre 2011 a recueilli à ce jour prés de 41000 signatures et le collectif reçoit encore aujourd’hui des soutiens de tout bord. On retiendra, ceux exprimés par les ministres des sports des gouvernements successifs, ou encore ceux confirmés de clubs comme Valenciennes, Troyes et Saint Etienne derniers adversaires à Bastia du S.C.B. Toutefois, en prévision de la dernière réunion du comité de suivi, mis en place par le président de la FFF, programmé le 21 novembre prochain, il convient de rester mobiliser pour que les autorités du football pérennisent, définitivement, les décisions qui avaient été prises à l’occasion du 20e anniversaire de la tragédie."

Bastia le 13 novembre 2012

Pour le Collectif,
Lauda Guidicelli
Josepha Guidicelli
Didier Grassi

À lire également

Ricevete a lettera