F. Hantz : «Plus que de la frustration, de la colère»

FO7G5023.jpg

Les deux entraineurs sont revenus sur la rencontre à l'issue de cette dernière lors de la traditionnelle conférence de presse. Retrouvez leurs propos avant de découvrir ceux des joueurs dans les prochaines heures.

Frédéric Hantz
«On a eu du mal à entrer dans la rencontre. Peut-être par rapport au huis clos, qui a été un peu déstabilisant. Cela l'a été plus pour nous que pour Marseille, c'est une explication, pas une excuse. Le tournant du match s'est produit avec les deux penalties. On peut être à 1 partout on se retrouve à 2 à 0, on revient courageusement à 2 à 1. C'est une grosse déception, un match déstabilisant. C'est plus que de la frustration, c'est de la colère. On est moins bien rentré dans le match que les Marseillais. Le handicap d'un but ne nous a pas aidés. On n'a pas assez mis la pression. On aurait dû avoir un jeu beaucoup plus direct. Marseille a su en profiter, ils ont très bien débuté. On avait la volonté d'aborder ce match offensivement. Si on démarre mal ce n'est pas lié au choix tactique. Harek a une contracture à l'adducteur et Modeste a pris une béquille et souffre beaucoup. J'ai la sensation en tant qu'entraîneur de Bastia d'être confronté à beaucoup de handicaps qui ne sont pas de mon fait et qui sont durs à surmonter, mais je ne veux pas les commenter. On ressent de gros handicaps par rapport aux décisions. C'est comme ça, je ne veux pas me réfugier derrière ça. C'est un fait, on doit l'admettre et s'adapter. Pour que le club soit capable de tenir son rang en Ligue 1, il y a beaucoup de choses à améliorer. Les terrains ne sont pas bons, ça provoque des blessures et de la fatigue supplémentaire. Je dois faire avec en étant positif et confiant dans l'avenir.»

Elie Baup
«Ce soir c'était assez particulier avec ce huis clos. On est plutôt dans la réactivité, on prend des claques à la maison et on prend des points à l'extérieur. Le huis clos, c'est difficile, il faut surtout bien débuter le match. Je regrette qu'en première période on n'ait pas marqué plus de buts, il y avait de la place. On est dans la réactivité, on ne peut pas continuer une saison avec ces montagnes russes. Il faut aller chercher une énergie encore plus forte, faire appel à des valeurs de surpassement, il faut arriver à être plus régulier. J'ai regardé la prestation du PSG, depuis quelques matches ils ont un rendement offensif énorme, nous on est dans le jeu, on a des occasions mais on doit les traduire par plus de buts. En première période le match se joue là, on aurait dû rejoindre le vestiaire avec plus de buts. Ensuite en fin de match Gignac a deux occasions. Il est important qu'on soit plus décisif. Quand on marque les premiers, on a un pourcentage plus important de chances de remporter le match.»

Toifilou Maoulida
«Je suis très déçu, car on aurait pu obtenir un résultat nul. Il y a un penalty sur moi qui n’est pas sifflé et sur l’action suivante, l’arbitre accorde un penalty cette fois pour Marseille. Ce sont des moments qui font basculer un match.»

À lire également

Ricevete a lettera