Frédéric Hantz : "nous sommes en progrès"

Si la météo le permet (...), c'est bien demain que le Sporting affrontera l'AJ Auxerre en Coupe de la Ligue. L'objectif est simple, passer le tour suivant pour accueillir le LOSC en 1/4 de finale !

Frédéric Hantz
"Il faut remettre les choses dans leur contexte. On devait jouer mercredi dernier, ce ne fut la faute à personne mais au temps. Là où ne sommes pas très contents, c'est qu'il n'y a pas eu de concertation entre les clubs. La décision a été prise très rapidement sans aucune concertation. Nous souhaitions jouer le 13. Pourquoi, car jouer 3 matchs en 7 jours n'est pas pareil que 6 jours. Peut-être ne le savent-ils pas à Paris, mais les joueurs eux le ressentent. Jouer le 13 aurait été équitable pour les deux équipes qui auraient eu le même calendrier.
Au-delà de ça, l'argument avancé de la date internationale ne tient pas car il y aura un match de L2 a cette date-là. On a le sentiment de ne pas avoir été entendu. C'est un handicap qui change énormément de choses.
Mercredi dernier j'étais sur une phase de non-rotation, mais aujourd'hui avec le match de dimanche dernier, ce n'est plus pareil. Le regret va dans ce sens. On fera tout pour gagner. Encore une fois, ce qui est dommage, c'est qu'il n'y ait pas eu de concertation et qu'une décision unilatérale a été prise sous l'influence de l'AJ Auxerre.
Auxerre a été moins bien il y 3 semaines et reste désormais sur de bonnes performances, même face à Ajaccio où ils ont joué a 10 durant plus d'une mi-temps.
Dans mon esprit, c'est un match de L1 face à une équipe qui était en Ligue des Champions il y a 2 ans. Je me félicitais de la suspension de N'Tep la semaine passée, ce n'est plus le cas.
Ce match arrive après celui de Lyon, ce qui est un atout pour se remettre dans le bon sens, même si ça arrive très tôt. On a fait que de la récupération. Je me dois de gérer les deux matchs à venir, sans rompre l'équilibre du groupe.
On a été en progrès contre Lyon, mais du fait de l'inexpérience de certains nous sommes souvent dans un état émotionnel face aux grosses écuries. On savait que nous aurions des arguments offensifs et nous les avons fait valoir. On a été punis trop tôt. Il y a longtemps que ça ne nous était pas arrivé. Nous étions mieux sur les 4 derniers matchs mais nous sommes en progrès.
À Lyon, nous avons commis 16 fautes chacun. 1 rouge, 1 avertissement à Lyon. 1 rouge et 5 jaunes chez nous. La stat du fair-play me déplait beaucoup. On est une équipe qui joue et pas qui file des coups. Lyon a fait autant de fautes que nous. On est pas allé là-bas pour défendre. Quoi que fasse Malbranque, malgré le respect que j'ai pour lui, il n'est pas sanctionné.
C'est très dérangeant, il y a un apriori sur notre équipe et c'est contemplé par beaucoup d'intervenants extérieurs. Ca me déplait clairement et ce n'est pas la vérité. On respecte tout le monde en jouant au football et en respectant le corps arbitral. Ca devient très désagréable.
Pour en revenir au match, il y a une grande attention, détermination et solidarité. J'ai un groupe qui veut avancer et qu'il sait qu'il est en train d'avancer.
Magno sortait de plusieurs bonnes prestations, notamment depuis Paris. Ca a été une déception pour lui comme pour le groupe. La défaite de Lyon fait plus mal sur la manière que sur le reste. Magno appartient à ce groupe là et nous partageons joies et déceptions. Il y a eu une excellente série jusqu'à ce match de Lyon. Le staff et moi-même devons garder tout le monde mobilisé pour être moins mis en difficultés comme sur les matchs précédents.
Il n'y a pas d'objectif pour la Coupe, c'est trop aléatoire pour se projeter. Si on doit le gagner 21 à 20 aux penaltys, je signe de suite. "

Sylvain Marchal
"Il y a de la frustration, de la déception. On a la chance de se projeter rapidement sur Auxerre ce qui évitera de cogiter. Il faudra s'appuyer sur ce qui a été bien fait en corrigeant nos erreurs. Avec notre statut, on doit avoir l'humilité de s'améliorer de match en match. Après, chaque match aura sa vérité. C'est un match de Coupe, il y a 4 matchs. A nous de donner le maximum pour aller au bout."

Jérôme Rothen
"Ce match arrive vraiment au bon moment. Perdre à Lyon n'est pas une tare en soi, mais c'est une grande déception. Il y a d'énormes regrets. Il faut être plus ambitieux car il y avait vraiment un coup a faire. Avec moins d'erreurs, on aurait ramené un point. Ce match n'est qu'une étape, car il en reste 4 a gagner pour aller au bout. Sans la victoire de Metz, peut-être que derrière il n'y aurait pas eu une telle série en championnat. Gagner le match de demain nous ouvrirait beaucoup de choses derrière."

À lire également

Ricevete a lettera