Frédéric Hantz parle de "situations extraordinaires"

L'entraineur bastiais s'est présenté ce midi devant la presse pour évoquer le rendez-vous de demain face à l'OGC Nice. Voici les propos de Frédéric Hantz.

Frédéric Hantz, comment jugez-vous votre équipe ?
L'équipe est bien. J'ai la sensation d'être dans une progression par rapport aux derniers matchs même si les résultats ne sont pas là.
Nous entamons pour moi la dernière phase de la saison. La première que j'appelle "découverte" jusqu'au match de Lille, la seconde "purgatoire" jusqu'à présent et j'espère celle de "maturité" désormais.
J'ai vraiment l'impression que le groupe avance. L'arrivée des nouveaux nous permets d'avoir un groupe de 18-20 joueurs assez proches et les séances sont plus homogènes par rapport au début de saison, même si ce n'est pas encore suffisant vu la météo et l'état du terrain.

On imagine que ce retard à Armand Cesari est attendu. Comment les joueurs vont-ils réagir ?
Nous sommes dans l'inconnu. Même moi personnellement je n'ai jamais connu ce genre de situation. Je ne peux donc pas vous dire comment ils vont réagir. Il y a effectivement une attente, on ne peut pas le nier. Après ce n'est que le premier de nos 14 derniers matchs qui représentent un cycle, mais aussi de 5 matchs à venir très importants. On pourra peut-être viser même mieux que le top 14, voir jouer le maintien jusqu'au bout. Sur ma feuille de route, il faudra gagner 5 matchs pour le maintien. Mais savoir dans quel état émotionnel seront les joueurs je suis incapable de le dire.
J'ai la sensation d'avoir été séparé d'un être cher pendant longtemps et j'espère que le retour "amoureux" sera très beau. Après, il faudra tenir 95 minutes car le retour a été long. Je n'y vois que du positif.

Sentez-vous une excitation particulière autour de ce match ?
J'ai évoqué le match en toute sincérité juste avant de donner le groupe à l'issue de la séance. C'est nouveau pour moi également. C'est un moment que j'attends. Ce sont des situations tellement extraordinaires que… Il n'y a pas d'excitation particulière chez les joueurs. Ce sont des compétiteurs et ils sont concentrés. J'ai senti un groupe serein et déterminé. Sur la composition de l'équipe, a un ou de changements près, nous serons dans la continuité des derniers matchs. Les intentions sont là, maintenant il faudra les concrétiser. On n'oublie pas que Nice est 5ème et a gagné ses deux derniers matchs à l'extérieur. On est prévenus, il y a une grosse attente et un adversaire difficile face à nous. On sait à quoi s'attendre. Le grand danger serait de dire que ce match est capital et il ne l'est pas. Il reste 8 matchs à domicile et 6 à l'extérieur. A aucun moment le résultat de ce match de nous sanctionnera définitivement. Il faut prendre se match de façon positive avec le bonheur de retrouver Armand Cesari.

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse sur SCB TV dans l'après-midi.

À lire également

Ricevete a lettera