Frédéric Hantz : "un bon test"

Untitled-117.jpg

En attendant de revivre la totalité de la conférence de presse d'avant-match, nous vous proposons d'en retrouver quelques extraits avec Frédéric Hantz, Toifilou Maoulida et Gilles Cioni.

Frédéric Hantz : " On avait tout le monde cette semaine, mis à part Anthony Modeste qui avait une douleur au mollet et François Marque au dos en début de semaine. Toutefois, les sensations de fin de semaine ne sont pas indicatives par rapport au match.
Beaucoup de monde s'est cassé les dents sur Bordeaux. Leur invincibilité date d'avril, il n'y a pas a en rajouter sur la solidité de cette équipe.
Il faut s'appuyer sur ce qu'on a fait à Ajaccio, notamment sur le plan défensif. Il faudra néanmoins être mieux offensivement, si on veut mieux faire.
Ce sera l'occasion de voir si on a progressé face aux gros calibres. Ce sera un match-test dans ce domaine-là, une référence. On a la volonté de les battre, ce sera en tous cas un bon test sur ce qu'on est capable de faire aujourd'hui.
Il y aura une gestion a avoir de leur part. Ils ont des atouts quelques soit les joueurs alignés et le système. C'est une équipe caméléon capable de s'adapter à n'importe quelle situation.
On est dans le registre de ce qu'on veut faire. Le début de match sera important. Les seules fois où on a ouvert le score on l'a emporté. Nous avons la volonté de prendre le match a bras le corps.
En terme d'expérience, ils voudront prendre la température et s'installer dans leur match. On a envie de proposer du jeu et du spectacle et bien débuter la rencontre.
Ils ont eu six jours entre le match de Lille et celui de Maritimo. Ce match là ne pèse pas autant que si ils avaient joué dimanche. Je ne suis pas dans leur peau mais on verra ce qu'ils présentent. De notre côté on aura une feuille de route et on verra si on s'adapte à ce qu'ils font.
Anthony Modeste ne sera pas dans le groupe. Il y a un accord moral entre les deux clubs, chose que je comprends et respecte. Ces accords portent sur les matchs de championnat. On a pas besoin d'écrire les choses pour les respecter.
Il n'y aura pour autant pas de révolution tactique. Quand on prépare le premier match d'une série de trois on ne se pose pas de questions de gestions."

Toifilou Maoulida : "L'absence d'Anthony fait que nous avons travaillé différemment. Il va falloir s'adapter, faire sans, mais nous savons que nous avons des joueurs de qualité. A nous de faire le match qu'il faut pour faire un résultat.
J'ai la chance d'être polyvalent. Si je dois jouer dans l'axe, je ferai le maximum. J'ai fait la préparation d'avant-saisons dans l'axe et ça s'est bien passé. Je sais m'adapter aux situations. "

Gilles Cioni : "L'enjeu de devenir titulaire est permanent. Aucun joueur professionnel ne se contente de rendre des services et d'être remplaçant. Je le ferai à 40 ans, pas maintenant. Ce sera à moi de saisir ma chance sans se mettre de pression particulière."

À lire également

Ricevete a lettera