Furiani de nouveau suspendu !

20120829_142731.jpg

Réunie ce soir à Paris pour les dossiers de Valenciennes, Marseille et Lille, la commission de discipline de la LFP a décidé une nouvelle fois de sanctionner le Sporting Club de Bastia. De ce fait, le club écope d'une amende, de 2 points en moins avec sursis et Armand Cesari se retrouve une nouvelle fois suspendu.

12e journée : SC Bastia – Valenciennes FC du 10 novembre 2012
Comportement des supporters du SC Bastia : usage d’engins pyrotechniques, crachats et jet d’un objet dans le dos de l’arbitre assistant.
Réunie le 15 novembre 2012, la Commission de Discipline avait décidé de mettre le dossier en instruction. Lecture faite du dossier d’instruction et après audition des dirigeants du SC Bastia, la Commission inflige une amende de 30.000 € au SC Bastia.

1/4 de finale : SC Bastia – LOSC du 28 novembre 2012
Jets d’objets sur des joueurs du LOSC nécessitant l’interruption de la rencontre.
Jet d’un objet sur la tête de l’arbitre assistant ayant entraîné une blessure et nécessitant l’interruption de la rencontre.
Propos racistes, insultes et menaces envers l’arbitre assistant pendant la rencontre par des supporters du SC Bastia en tribune.
Réunie le 6 décembre 2012, la Commission de Discipline avait décidé de mettre le dossier en instruction. Lecture faite du dossier d’instruction et après audition des dirigeants du SC Bastia, des arbitres et du délégué principal de la rencontre, la Commission inflige une suspension de terrain de deux matchs ferme et un retrait de deux points avec sursis au classement de Ligue 1.

17e journée : SC Bastia – Olympique de Marseille du 12 décembre 2012
Jet d’objets et d’engins pyrotechniques sur la délégation de l’OM et les délégués assistants avant la rencontre ayant occasionné une brûlure à un délégué assistant,
Comportement des supporters envers les joueurs et les dirigeants de l’OM à la sortie du stade
Réunie le 13 décembre 2012, la Commission de Discipline avait décidé de mettre le dossier en instruction. Lecture faite du dossier d’instruction et après audition des dirigeants du SC Bastia, des arbitres et du délégué principal, la Commission inflige une suspension de terrain d’un match ferme.

À lire également

Ricevete a lettera