Jacques Faty : "place aux actes"

Alors qu'il retrouvera son frère Ricardo qui évolue dans le camp adverse, Jacques Faty s'apprête à découvrir Armand Cesari. L'ancien sochalien nous parle de la situation actuelle et des ambitions du groupe pour ce derby. Interview.

Jacques, ce sera votre première à Furiani face à Ajaccio. On ne pouvait pas rêver mieux pour un début ?
On ne pouvait évidemment pas rêver mieux. J'ai la chance de jouer ce derby. Je suis content de le jouer et je le serai doublement si je le gagne. Les derbys m'ont toujours réussi où je suis passé. J'espère rester sur la même lignée que les années précédentes.

Dans quel état d'esprit étiez-vous cette semaine ?
On a perdu pas mal de joueurs et il y a eu de l'incertitude. Mais aujourd'hui, les joueurs ont appris de la défaite face à Nice. La place sera aux actes dès demain face à Ajaccio.

En face, vous retrouverez votre frère…
C'est un double derby. Toute la semaine, les gens m'ont fait comprendre qu'il fallait gagner face à l'ACA. C'est bien de jouer face à mon petit frère et je dois montrer que je suis meilleur que lui avec le Sporting. Mes parents et ma famille ont toujours été derrière lui du fait qu'il soit plus jeune… et il me chambre avec ça ! Il se prépare, moi aussi, ça va être intéressant.

Vous occupez le poste de milieu défensif depuis le match à Troyes, alors que votre poste est habituellement au centre de la défense...
C'est vrai que je suis venu ici en tant que défenseur central. C'est mon poste de prédilection et ça me manque. Mais comme je l'ai dit, je suis à la disposition du coach, j'essaie d'apporter le maximum pour le bien de l'équipe.
Les bastiais veulent voir de l'action, j'espère qu'ils en auront et les joueurs sont tous concernés. Nous voulons répondre à l'attente de l'entraineur, des supporters et de nous-même.

À lire également

Ricevete a lettera