Jérôme Rothen : "ce soir, je suis fier du Sporting !"

IMG_0878.jpg

Retrouvez la réaction du capitaine bastiais à l'issue de la rencontre remportée à Reims.

Jérôme Rothen : "Ce sont des matchs toujours importants face à des concurrents directs. Il faut ne pas perdre et si tu peux faire un exploit c'est bien. Nous l'avons fait ce soir face à une équipe qui joue bien chez soi. On l'a fait avec du coeur, de l'envie et beaucoup de qualité technique.
Je suis fier du sporting ce soir !
La pression était sur les deux équipes. On était devant eux et ils étaient dans l'obligation de s'imposer. Un point c'était très bien, trois c'est magnifique. Il faudra la bonifier même si ce sera à Gueugnon... C'est notre nouvelle maison et j'espère qu'on aura autant de réussite que contre Nancy.
Je suis également content pour Mickaël Landreau. Il apporte toute son expérience sur le secteur défensif et nous en avions besoin. Ce n'est pas pour pour critiquer Magno ou Landry, mais il nous apporte beaucoup d'expérience et d'exemplarité dans les paroles et les actes. Et il a été décisif."

Hubert Fournier (entraîneur de Reims) : «C'est un après-midi difficile. Nous sommes tombés sur une équipe d'une redoutable efficacité qui nous marque deux superbes buts. Et nous, en revanche, on a fait preuve d'un grand manque d'efficacité. Je ne sais pas si nous avons déjà eu autant d'occasions dans un match. Et on ne marque qu'une seule fois. On est une équipe en manque de confiance et en manque de points, c'est compliqué. On a eu au moins le mérite de rester en place, de continuer à jouer, de revenir et d'avoir des occasions jusqu'au bout. Mais c'est un match frustrant. On méritait mieux. On est dans le gruppetto du bas, et les équipes qui paniqueront le moins réussiront à s'en sortir. On le savait depuis le début de la saison, on s'est préparé à ça. Mais là, c'était un match important, à ne pas manquer, et on ne pourra plus revenir dessus.»

Frédéric Hantz (entraîneur de Bastia) : «Je tiens à féliciter Mickaël Landreau, parce que sa sortie dans les pieds de Fortes en début de match change tout. S'ils marquent les premiers, le match est différent. Mickaël Landreau nous apporte énormément, dans tous les domaines : son jeu au pied, sa relance, ses prestations sur la ligne, dans les airs et dans les sorties. C'est important. Je lui ai dit à la fin du match, il est déjà décisif. On marque assez tôt, et puis en deuxième période on double la mise, mais après, on ne garde pas assez le ballon. On a eu des occasions pour nous, mais aussi contre nous, jusqu'à la fin du match. On a souffert. Il faudrait voir les stats, mais je crois qu'on a un ratio cartons jaunes - fautes commises très élevé ! Il y a le Championnat des douze premiers, puis celui des huit autres, dont nous. Et les trois qui descendront. Je crois que le maintien se jouera dans les matches entre ces équipes.»

À lire également

Ricevete a lettera