Julien Sablé : "combattre une certaine injustice"

Déterminé à boucler l'année par une victoire face aux lorrains, Julien Sablé est revenu sur les événements actuels et sur la situation sportive du Club.

Julien Sablé :
"Contrairement à la semaine passée, on a essayé de faire abstraction de l'extérieur. Le coach nous y a préparé dès le début de semaine, même si on pouvait espérer jouer ici. Nous sommes restés dans notre bulle, concentrés sur le match. Ce n'est pas dur, mais par expérience, j'ai vécu l'expérience des faux passeports à Sainté où les joueurs s'occupaient de certaines choses. On est dans une phase de progression, il faut rester concentrés et ne pas perdre d'énergie. Après, c'est sur que ça rajoute de la difficulté. On ne prend pas ça comme une excuse, mais avec l'esprit conquérant et dans l'optique de gagner. On verra comment gérer notre match demain. Nous sommes plus sereins aujourd'hui qu'avant Montpellier.
On vient d'enchainer des gros matchs, Nancy reste sur six matchs sans défaite. Ca reste une équipe dure a manoeuvrer, qui prend peu de buts. Ca sera un match compliqué, important et qu'on ne va pas minimiser. A nous de mettre de la consistance dans notre jeu, en retrouvant un équilibre entre l'attaque et la défense.
Je fais très attention a ce que je dis. Mais pour le vivre de l'intérieur, il est indéniable que par moment, certaines choses sur le terrain ne sont pas jugés de la même manière… Pour ce qui est de mon domaine, une demi-faute sur le terrain bastiais se transforme en faute. Quand vous avez le maillot bastiais, un carton jaune est rouge. On a une crainte qu'il y ait des débordements sur le terrain, avec des arbitres qui pensent qu'il faut maitriser rapidement les débats. En ayant le maillot de Bastia, il est plus difficile de dialoguer avec le corps arbitral, même pour un joueur expérimenté comme moi. Il y a par moment une forme d'impuissance et de colère qui peut en découler sur le terrain. On le ressent…
Pour ce qui est en dehors, on mange pas mal en ce moment… Il faut se renforcer et montrer par le terrain qu'on a cette liberté de se battre pour combattre une certaine injustice. C'est ce qu'on va essayer de faire demain et toute la demi-saison qui nous reste."

À lire également

Ricevete a lettera