Julien Sablé : “un manque terrible”

Dans trois joueurs maintenant, les joueurs bastiais retrouveront enfin leur stade et leur public pour la venue de l'OGC Nice. Un match particulier pour Julien Sablé qui croisera à l'occasion ses anciens coéquipiers et qui demeure convaincu des capacités de son équipe à jouer un mauvais tour aux aiglons.

Julien, on imagine que de retrouver votre stade doit vous procurer un grand bonheur ?
C’est certain. Personnellement, c’est une expérience que je n’avais jamais vécu au cours de ma carrière et je peux dire que c’est très usant. C’est donc avec un grand plaisir que l’on va retrouver Furiani qui sera plein à craquer. Et ça va nous faire le plus grand bien après plus de deux mois hors de nos bases.

Pensez-vous que l’équipe a été pénalisée sportivement sur ces derniers matchs ?
C’est indéniable. On sait tous ici ce qu’aurait pu nous apporter notre public sur certains matchs. C’est notre 12ème homme. Il est très important de recevoir un tel soutien contre n’importe qu’elle équipe, notamment quand on connaît des passages à vides, il nous aide à aller chercher des ressources insoupçonnées. C’est un véritable plus, surtout qu’on passera les détails des déplacements. Ce fut vraiment usant.
Nos habitudes à domicile, nos repères et l’engouement de notre enceinte nous manquent terriblement. On l’a fait au courage et maintenant il nous tarde de retrouver nos supporters.

Maintenant, il va falloir enchainer pour décrocher le maintien…
Il le faut. Nous avons tablé sur 5 victoires pour décrocher le maintien. Il faudra gagner chez nous et grappiller quelques points à l’extérieur comme à Reims où la victoire nous avait fait le plus grand bien.
Après, nous aurions dû l’emporter face à Evian vu la physionomie du match. Nous sommes donc en déficit de points surtout avec l’étau qui se resserre en bas de tableau. L’emporter face à Nice serait parfait. Après, le football reste le football…

Tu connais bien Nice, que peux-tu nous dire sur cette équipe ?
On a souffert durant 3 saisons en jouant le maintien. Grâce au recrutement et à l’arrivée d’un nouveau coach, ils sont en train de réaliser une grande saison. C’est une équipe qui n’a plus envie de jouer le maintien. Ils ont fait beaucoup d’efforts pour en arriver là, ont de la réussite et bénéficient de la fraîcheur de Claude Puel.
Toutefois, je suis convaincu que nous avons largement les moyens de les faire douter. Après, il faudra bien gérer les choses, surtout émotionnellement parlant. Nous devons trouver le juste équilibre et ne pas jouer le match avant l’heure.

À lire également

Ricevete a lettera