Le Collectif des Victimes du 5 mai 92 communique

Lors de la rencontre de Ligue 1 opposant samedi dernier le Sporting Club de Bastia à l’OGC Nice, un joueur remplaçant de Nice, Alexis Bosetti a montré la banderole qui faisait face au banc de touche niçois et portée la mention « Pas de match le 5 mai » puis a levé ses deux mains ouvertes vers le public et mimé une chute. L’interprétation est facile à faire, ce joueur dit « professionnel » à chambrer en faisant référence à la catastrophe de Furiani le 5 mai 1992, (5/5 les doigts des deux mains). Ce comportement irrespectueux pour les 18 personnes décédées et les 2300 blessés lors de cette tragédie et leurs familles est pour nous scandaleux… Nous demandons au joueur et au Président de l’OGC Nice de présenter des excuses publiques aux victimes de la tragédie de Furiani.

Bastia, le 20 février 2013

Le Collectif des Victimes du 5 mai 92

À lire également

Ricevete a lettera