Le football solidaire du Secours populaire

PÂQUES AU STADE !

Pour la 2ème saison, la Ligue de Football Professionnel (LFP) et l’Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF) dédient la 30ème journée du Championnat de France de Football (20 matchs de Ligue 1 et Ligue 2, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril ; week-end de Pâques) à l’action du Secours populaire français.

La Fédération Française de Football (FFF) les rejoint cette année dans cette campagne de solidarité en dédiant à l’association la rencontre France/Géorgie, qualificative pour la phase finale de la Coupe du Monde FIFA 2014 au Brésil, le 22 mars au Stade de France.              

Toute l’année, les bénévoles du Secours populaire français viennent en aide aux personnes en difficulté. Partout en France, le SPF est particulièrement attentif aux problèmes d’exclusion : sur le court terme, par une solidarité d’urgence basée sur l’alimentaire, le vestimentaire, l’hébergement d’urgence ou encore l’accès aux soins. Sur la durée, l’association accompagne les personnes et familles, sur  l’accès aux droits : accès au logement, à la santé, aux vacances, à la culture et aux loisirs, au sport, à l’insertion professionnelle. Urgence ou non, le respect de la dignité des personnes aidées est primordial pour l’association.

Cette solidarité ne pourrait s’exercer faire sans le dévouement des 80 000 bénévoles du Secours populaire. Malheureusement, les familles et leurs enfants, les jeunes, les personnes âgées, sont de plus en plus nombreux à venir frapper aux portes des 1 256 permanences d’accueil, de solidarité et relais-santé du SPF. Cela s’est traduit, en 2012, par 15 à 20% de demandes d’aides supplémentaires dans l’ensemble des départements. Le nombre de personnes pauvres aidées par le SPF s’est élevé à 2,5 millions.

De gauche à droite, Jean-Pierre Louvel (président de l'UCPF), Frédéric Thiriez (président de la LFP),
Julien Lauprêtre (président du Secours Populaire) et Noël Le Graët (président de la FFF) étaient réunis
ce jeudi 21 mars 2013 au siège de la LFP.

C’est pour faire face à l’accroissement de cette précarité que la FFF, la LFP et l’UCPF s’engagent aux côtés du Secours populaire français :
En invitant des familles en difficulté à venir assister aux matchs, avec l’initiative nationale « Pâques au Stade ! »
En appelant les spectateurs et supporters à soutenir l’association par des dons financiers et/ou en devenant bénévoles.

Le don permet de pallier les besoins d’urgence que constituent le logement et la nourriture, mais aussi ceux qui paraissent moins urgents… bien que tout aussi nécessaires : se faire plaisir, se détendre en se rendant au spectacle, au musée ou au match en famille… un « luxe » souvent financièrement inaccessible.

Le bénévolat permet au SPF de fonctionner. Des milliers de bénévoles donnent de leur temps régulièrement ou ponctuellement. Tout un chacun peut participer à cette solidarité en donnant de son temps, ou, pourquoi pas en accueillant un enfant pendant les vacances.

DISPOSITIF :

En amont des rencontres, l’appel au don et au bénévolat sera relayé sur les sites web et réseaux sociaux des instances et des clubs.

Puis les jours J dans les stades, des familles soutenues par le SPF seront invitées à assister aux rencontres, tandis que sera lancé l’appel général à la solidarité :
- Stand du Secours populaire sur le parvis du stade
- Collecte dans les tribunes
- Diffusion du spot du SPF (TV et écrans géants)
- Messages speakers
- Messages panneaux LED

Parallèlement au relai d’information, se dérouleront sur les terrains de nombreuses actions personnalisées : tifos, animations avec le public, coups d’envoi, dédicaces, port de maillot d’échauffement, etc.

Grâce à l’impact des 21 rencontres concernées - dont un match-phare des Bleus -, plus de 300 000 spectateurs et plusieurs millions de téléspectateurs seront sensibilisés.

Autour de la couverture des matchs, les médias sont invités à relayer l’action du SPF, à diffuser l’appel au bénévolat et au don.

À lire également

Ricevete a lettera