Lille 0-0 Bastia : la revue de presse

Suite à l'élimination en Coupe de la Ligue cette semaine face aux lillois, les bastiais ont ramené ce samedi un bon point face à ces mêmes nordistes. Revue de presse

L'équipe.fr

Lille aura tout essayé mais rien n'aurait pu ébranler la muraille corse ce soir. Les Dogues ont manqué de mordant dans la zone de vérité pour espérer mieux. Les Bastiais, accrocheurs, repartent avec le point du match nul qu'ils étaient venus chercher.

Sports.fr

Large vainqueur de Bastia à Furiani mercredi en Coupe de la Ligue (3-0), Lille n’a pas réussi à forcer le verrou corse samedi dans son Grand Stade (0-0), lors de la 15e journée de Ligue 1. Une fois n’est pas coutume, la défense corse a su préserver son but inviolé face à une formation nordiste, qui a une nouvelle fois fait preuve d’importantes lacunes offensives.

Le Losc ne trouve toujours pas la solution. Orphelin d’Eden Hazard, le champion de France 2011 a perdu son principal atout des saisons précédentes, à savoir sa force offensive. Battus à Lorient (0-2), puis Marseille (0-1) lors de leurs deux derniers matches de championnat, les Dogues avaient pourtant retrouvé le sourire en milieu de semaine en s’imposant facilement à Bastia (3-0), dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Mais, à l’heure de retrouver le club corse samedi dans son Grand Stade lors de la 15e journée de Ligue 1, la formation nordiste n’a pas réussi à trouver l’ouverture (0-0). Il faut dire que le Sporting avait mis les barbelés. Très prudentes, les troupes de Frédéric Hantz sont repartis avec le point qu’ils étaient venus chercher. De son côté, le Losc ressort frustré d’une rencontre qu’il a largement dominé mais sans se montrer véritablement dangereux.

Dès l’entame de match, la domination des locaux est nette, mis ces derniers peinent à se créer des occasions. Une fois n’est pas coutume, la défense bastiaise, la pire depuis le début du championnat avec 33 buts encaissés, fait de la résistance. Les Lillois s’en remettent donc aux coups de pied arrêtés pour se montrer dangereux. Mais le coup franc de 20 m de Dimitri Payet échoue sur le poteau de Landry Bonnefoi (27e). Le Losc hausse le rythme au retour des vestiaires mais manque toujours de précision dans le dernier geste, comme cette tête de Nolan Roux, consécutive à un nouveau coup franc de Payet, qui passe de peu au-dessus (52e).

Premier tir cadré… dans les arrêts de jeu !
Quelques minutes plus tard, l’ancien attaquant du Stade Brestois place une nouvelle fois sa tête sur un centre de Balmont, mais c’est encore hors-cadre (58e). Frustré par la tournure des événements, Rudi Garcia décide de faire entrer deux joueurs frais peu après l’heure de jeu. Idrissa Gueye et Salomon Kalou remplacent ainsi Florent Balmont et Bruno (64e). Bien décidés à ramener un point de leur déplacement dans le Nord, les Bastiais temporisent au maximum et il faut une belle sortie de Bonnefoi dans les pieds de Payet pour préserver le 0-0 (77e). Le seul tir cadré de la rencontre intervient finalement… dans les arrêts de jeu ! Un coup franc d’Aurélien Chedjou, facilement capté par le portier adverse.

Triste spectacle pour le public du Grand Stade qui ne doit plus vraiment reconnaître son équipe. "C'est une soirée difficile car on n'a pas eu énormément d'occasions. Dans le jeu offensif, on doit faire mieux collectivement. Des fois il y a des bons 0-0, là ça n'a pas été très intéressant pour les spectateurs. Bastia était bien organisé. Ils ont fait un bon match défensivement et collectivement. On n'a pas réussi à mettre de la folie, notamment dans les 20 dernières minutes", constatait un Mickaël Landreau, un brin dépité, sur BeIn Sport. Le mal semble bien profond pour les Dogues, qui doivent rapidement trouver la solution s’ils veulent avoir une chance de peser sur le championnat. Désormais dixièmes au classement, ils comptent déjà dix longueurs de retard sur le leader lyonnais. De son côté, Bastia, 12e à trois points du premier relégable, a pris un point précieux dans l’optique du maintien.

Sports.orange.fr

Largement dominé par Lille mercredi dans son antre de Furiani (0-3), en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, Bastia a réussi à tenir tête aux Dogues (0-0), samedi dans le Grand Stade, à l'occasion de la 15e journée de Ligue 1. Plus mauvaise défense du championnat, avec 33 buts encaissés, la formation corse a su cette fois préserver son but inviolé face aux hommes de Rudi Garcia, qui ont manqué cruellement de réalisme offensif. Au classement, les Bastiais remontent provisoirement au douzième rang alors que le Losc rétrograde à la dixième place.

Football 365

En panne d'inspiration face à des Bastiais solides défensivement, Lille a laissé passer l'occasion de renouer avec la victoire après ses défaites face à Lorient et Marseille. Le LOSC marque sérieusement le pas.

Battu en championnat lors de ses deux dernières sorties, Lille comptait sur ses retrouvailles avec le Grand Stade pour mettre fin à sa série de défaites. Le LOSC y est parvenu, mais de la pire façon, puisque les Lillois ont été tenus en échec sur leur pelouse par Bastia. Une équipe bastiaise bien organisée et solide défensivement qui s’était déplacée dans le Nord dans le but de se racheter après la claque de mercredi en Coupe de la Ligue face à ces mêmes Lillois. Profitant notamment des difficultés des joueurs de Rudi Garcia dans le jeu samedi mais surtout de l’incapacité des Nordistes à mettre le feu dans les trente derniers mètres, Bastia a atteint l’objectif qu’il s’était fixé. Pourtant privé de nombreux titulaires, le Sporting a pris son premier point en déplacement depuis le 21 octobre dernier et le match nul face à l’AC Ajaccio dans le derby. Déjà un 0-0.

Eurosport.fr

Les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge 0-0. La mauvaise opération est toutefois à mettre au crédit des Lillois. Les Bastiais ont sorti les barricades dans cette rencontre, mais Lille a manqué d'inspiration et de rythme pour trouver l'ouverture. Score logique tant les nordistes ont tardé pour essayer d'ouvrir le score.

À lire également

Ricevete a lettera