Maka Mary veut croquer la Ligue 1

IMG_7706.jpg

Arrivé au Sporting dans l'inconnu il y a deux saisons, Maka a comme beaucoup de ses coéquipiers étonné le public par sa régularité et sa combativité. À l'heure de débuter un nouveau championnat, le jeune défenseur central semble déjà armé mentalement pour affronter les stars de l'élite.

Maka, malgré pas mal de pépins physiques, ta progression est quand même significative...
Je suis arrivé ici avec pas mal de retard sur le plan sportif, puisque j'avais été très peu utilisé au Havre. Pour autant, le coach m'a bien fait travailler et nous avons pu décrocher deux titres en deux saisons, ce qui récompense le travail collectif. Un tout autre challenge s'offre désormais à nous, je ne connais personnellement pas trop la Ligue 1, mais une chose est certaine, on va la croquer à pleines dents !

Comme pour beaucoup de tes coéquipiers, tu as remporté un sacré pari en rejoignant Bastia qui était au fond du grouffre...
Venir ici était pour moi une évidence, j'ai répondu par un grand "oui" dès le premier contact. Le coach m'avait déjà fait confiance lors de son passage au Havre et Bastia restait Bastia malgré ses déboires de l'époque. Le pari est plus que réussi, ce que nous avons réalisé tous ensemble est vraiment génial.

Tu as fait quatre apparitions avec Le Havre en Ligue 1 a un très jeune âge, Es-tu prêt pour la bataille ?
Il ne faut pas s'enflammer sachant que le niveau d'exigence sera plus élevé. La Ligue 1 est vraiment nettement au-dessus de la Ligue 2, c'est pour cette raison que l'humilité et le travail devront vraiment être de mise. Il faudra prendre chaque match comme si c'était une rencontre de Coupe !
Après, comme dans la vie de tous les jours, on se doit de rester humble. C'est une nouvelle aventure qui commence avec plus ou moins le même groupe, agrémenté de quelques recrues. Nous nous connaissons par coeur.

Le championnat reprend ses droits dans deux semaines...
Nous sommes vraiment pressés qu'il débute. On fait ce métier pour jouer au plus haut niveau. Et la L1, c'est l'élite du football. On a évidement hâte de débuter cette compétition, mais on ne se cache pas derrière notre petit doigt en sachant que ce sera très difficile et que la charge de travail à fournir est conséquente. De plus, la concurrence nous fera progresser. Et en tant que compétiteurs, nous aimons vraiment ça, c'est ce qui fait progresser.

À lire également

Ricevete a lettera