Messieurs, Bastia est toujours là !!!

Le Sporting a bien rectifié le tir cet après-midi à Reims en remportant une rencontre capitale dans la lutte pour le maintien. Il envoie par la même occasion un message très fort à ses détracteurs. Le voilà désormais bien calé en milieu de tableau avec 25 points.

Les joueurs bastiais n'étaient pas seuls aujourd'hui à Reims. Plus de 200 supporters avaient bravé le froid pour les soutenir avec comme seul espoir de ne pas rentrer bredouilles d'Auguste Delaune et de voir leurs protégés réagir après leur triste prestation du week-end dernier.
Un premier élément de réponse allait d'ailleurs être donné par les coéquipiers de Jérôme Rothen qui monopolisaient le cuir en début de match et tentaient même de se procurer quelques situations intéressantes, à un tel point qu'il fallait attendre la 14è minute pour voir Landreau enfin s'emparer du ballon une première fois.
Ce ne fut finalement qu'un tour de chauffe pour le gardien international, qui une minute plus tard, sauvait déjà les meubles devant Fortès à la suite d'une mauvaise inspiration d'Angoula...
Mais les bastiais, bien entreprenants depuis le début de la rencontre, n'allaient pas se laisser abattre. Et Ilan, déjà buteur à l'aller, venait magnifiquement conclure le travail de Jérôme Rothen en catapultant majestueusement le ballon au fond des filets devant une défense rémoise stoïque.
Une ouverture du score évidement bienvenue pour les bleus qui pouvaient du coup parfaire leur assise sur la partie. A un tel point que les spectateurs devaient patienter un bon quart d'heure avant d'apprécier une occasion de but, à mettre à l'actif de Modeste qui voyait le cadre se dérober après un bon service de Thauvin. S'en était d'ailleurs tout pour cette fin de première période, où les deux gardiens pouvaient imposer leur loi dans les airs...
C'était donc reparti pour les 45 dernières minutes. Et très rapidement, il n'allait pas manquer grand chose à Anthony Modeste pour doubler la mise, la faute à un Agassa en grande forme qui avait bien anticipé le geste de l'attaquant bastiais. Dans la foulée, c'est Diego, tout fraichement entré en jeu côté rémois, qui manquait de peu la cible.
A ce jeu là, ce sont finalement les joueurs de Frédéric Hantz qui s'employaient le mieux, à l'image de Florian Thauvin qui quelques secondes plus tard, venait crucifier Agassa d'une belle frappe pied gauche, laquelle venait se loger sous la barre pour le 2-0 devant des supporters bastiais aux anges.
Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Courtet, qui venait de bénéficier d'un balbutiement de la défense bastiaise, voyait sa frappe s'envoler devant Mickaël Landreau.
Trois minutes plus tard, c'est Julian Palmieri qui se retrouvait à son tour en position idéale, mais venait buter sur Agassa alors que Modeste attendait le ballon.
Mais attention, une demi-heure restait encore à jouer. Malheureux jusqu'à présent, Courtet, seul au second poteau sur un déboulé de Diego, venait redonner espoir à ses coéquipiers en réduisant la marque.
Piqués au vif, les bleus réagissaient rapidement. Idéalement servi par Rothen après un sacré geste technique de Thauvin, Ilan voyait son tir piqué être repoussé in-extremis par la défense adverse qui pouvait souffler. François Marque effectuait alors son entrée en jeu après que Filou Maoulida eut été contraint de laisser sa place.
Après donc avoir manqué de peu le 3-1, les bastiais concédaient une énorme occasion que Fauvergue ne parvenait heureusement pas à conclure...
Cette occasion rémoise allait marquer la fin d'un cycle. Visiblement essoufflés par tous leurs efforts, les 22 acteurs baissaient nettement de rythme, jusqu'à cette tentative d'Anthony Modeste qui venait mourir sur le poteau droit d'Agassa, suite à un énième bon service de Rothen à une dizaine de minutes du terme de la partie.
Et alors qu'on se dirigeait vers le temps additionnel, Anthony Modeste venait inscrire le troisième but bastiais... logiquement refusé par l'arbitre pour une position de hors-jeu. Reims allait riposter, toujours par Courtet, mais le tir de l'attaquant rémois passait bien au-dessus du cadre.
Habitués à souffrir pour de multiples raisons, le Sporting allait vivre une fin de partie compliquée et fort heureusement, Ramaré était lui aussi en position de hors-jeu au moment d'armer sa frappe qui allait faire mouche.
C'est sur cette image que l'arbitre de la rencontre allait renvoyer tout le monde aux vestiaires et permettre aux bleus de remporter 3 points ô-combien importants, surtout dans la période actuelle.

FORZA BASTIA !

À lire également

Ricevete a lettera