Reims 1-2 Bastia : la revue de presse

IMG_0891.jpg

Première réussie pour Mickaël Landreau ! Le Sporting est parvenu à tenir son avantage au score à Reims (1-2) pour prendre les trois points et surtout neuf unités d’avance sur la zone rouge. C'est la deuxième victoire consécutive en championnat.

FranceFootball.fr : Déjà un effet Landreau
Bastia a décroché sa deuxième victoire à l'extérieur de la saison à Reims (2-1), dimanche. Pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs, Mickaël Landreau a été décisif et semble avoir inspiré les Corses qui restent 13es.
On était curieux de voir ce que pouvait donner l'arrivée de Mickaël Landreau à Bastia. Après la victoire du club corse à Reims (2-1), quelques éléments d'appréciation ont été apportés. Il faudra attendre quelques semaines pour voir si cela perdure, mais le portier de 33 ans semble déjà avoir inspiré ses coéquipiers, victorieux à l'extérieur pour la deuxième fois de la saison. La première depuis... la journée inaugurale (3-2 à Sochaux le 11 août).
Avant de prendre la mesure des Champenois, Bastia aurait pu se retrouver derrière au tableau d'affichage après seulement 15 minutes de jeu. Mais Landreau a réalisé le geste juste et parfait en sortant dans les pieds de Fortes, lequel filait tout droit au but après une mauvaise transmission d'Angoula. De quoi signer ses débuts sous ses nouvelles couleurs à l'occasion de sa 569e apparition en L1. Comme déstabilisé par la présence de l'ancien Lillois, Courtet a ensuite complètement manqué le cadre (18e).
Que dire ensuite de la reprise acrobatique d'Ilan sur un délicieux centre de Rothen (21e) ? MA-GNI-FI-QUE ! Le plus beau but de cette 20e journée, assurément. Rétabli miraculeusement après avoir déclaré forfait pour la CAN dans un premier temps, Agassa, le dernier rempart rémois, s'est ensuite incliné devant la puissante frappe du gauche signée Thauvin (48e). Et voilà comment Bastia (13e) s'est logiquement imposé, malgré la réduction du score inutile de Courtet (63e), et a pris ses distances avec Reims (17e), désormais relégué à six longueurs. Pour l'instant, avec Landreau, les dirigeants bastiais peuvent se targuer d'avoir réalisé une bonne pioche.

L'Equipe : Landreau, première réussie
Bastia a fêté dimanche à Reims la première de Mickaël Landreau avec sa 2e victoire à l'extérieur de la saison contre un rival pour le maintien (2-1). L'ancien Lillois a été décisif.
Sous les yeux de Franck Raviot, le coach des gardiens de l'équipe de France, Mickaël Landreau a livré une première copie quasi parfaite pour aider Bastia à s'imposer (2-1) à Reims dans un duel riche en occasions entre promus et rivaux pour le maintien. Eliminés (sans Landreau) le week-end dernier par le CA Bastia en Coupe de France (0-2), les Corses ont enfin lancé leur année 2013 avec une rare victoire à l'extérieur, la deuxième de la saison après celle de Sochaux (3-2 le 11 août, 1re journée) et la 3e seulement en... 46 déplacements.
Deux très jolis buts, une bicyclette d'Ilan sur un service de Rothen (20e) et une frappe du gauche de Thauvin sous la barre (48e) ont permis aux hommes de Frédéric Hantz de résister au retour des Rémois, remis dans le coup par Courtet à la réception d'un centre de Diego au 2e poteau (62e). Hors de portée du centre du Brésilien, le 3e gardien des Bleus ne pouvait rien sur ce coup-là, mais grâce à ses arrêts en début de rencontre et son autorité aérienne, l'ancien Lillois a rassuré la pire défense de L1 (42 buts).
Alors qu'il n'avait plus joué depuis le 1er décembre (contre... Bastia, 0-0), Landreau n'en a rien laissé paraître. Il a notamment gagné son duel contre le Cap-Verdien Fortes lancé involontairement par Angoula vers le but  (15e). L'occasion manquée par Courtet trois minutes plus tard (impressionné par Landreau au moment de sa frappe ?) a maintenu Bastia dans le match. Sur l'action suivante, côté gauche, Rothen trouvait Ilan en lobant Agassa, trop court sur le centre. Le gardien togolais a perdu son match dans le match avec son glorieux confrère international. Peut-être trop vite couché sur le 2e but, il a aussi stoppé une frappe du même Thauvin (57e), gagné un un-contre-un contre Modeste (67e) et vu l'ancien Bordelais trouver le poteau (82e). Un match de haute intensité pour celui qui devrait rejoindre sa sélection pour la CAN (19 janvier - 10 février) la semaine prochaine. "Mika", lui, a rendez-vous avec la bande à Deschamps pour le France-Allemagne du 6 février.

Sports.fr : Ilan-Landreau, duo gagnant
Ilan a permis au SC Bastia de ressortir vainqueur de sa confrontation avec le Stade de Reims (1-2), ce dimanche, dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1, en signant une merveille de retourné acrobatique lors du premier acte. Pour sa première apparition sous la tunique bastiaise, Landreau s'est également illustré, malgré un but encaissé en seconde période sur lequel il n’a rien pu faire.
Un chef d’œuvre. Alors que l’ensemble des projecteurs étaient braqués sur Mickaël Landreau en ce dimanche 13 janvier, pour ce qui constituait la première apparition de l’ancien gardien du Losc sous le maillot bastiais, Ilan n’a pas hésité à lui voler la vedette en signant un somptueux retourné sur la pelouse du Stade de Reims (0-1), dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1. L’artificier brésilien a ainsi profité d’un caviar de Jérôme Rothen, lors du premier acte, pour faire valoir sa palette technique et son aisance dans les airs. Un geste acrobatique de toute beauté - d’autant plus périlleux pour un droitier que le ballon vient de la gauche - qui n’est pas sans rappeler le bijou de Ludovic Giuly avec l’AS Monaco.
A l’époque, l’ancien international tricolore avait alors profité d’une offrande de son passeur attitré… Jérôme Rothen pour catapulter le cuir dans les filets du RC Lens (2-0). Débarqué sur l’île de Beauté peu avant les fêtes de fin d’année, après un départ précipité du Losc, Mickaël Landreau, lui, s’est montré à son avantage en laissant notamment entrevoir une grande assurance dans les airs. S’il n’a été que peu sollicité, ce, malgré les nombreuses offensives rémoises dans le second acte, l’ancien portier de Nantes, Paris et Lille a eu le temps de s’illustrer avec quelques belles interventions, dont la première, déterminante, dès le quart d’heure de jeu, dans les pieds d’Odaïr Fortes (16e).
Le troisième gardien de l’équipe de France n’a en revanche rien pu faire sur la réduction du score de Gaëtan Courtet peu après l’heure de jeu, soit 16 minutes après le but du break de Florian Thauvin pour les Corses (63e). "Mika nous apporte toute son expérience. On en avait besoin. Il nous apporte beaucoup d’exemplarité dans les conseils et également dans les actes parce qu'il a été décisif aujourd'hui", glissera Rothen devant les caméras de beIN Sport. Et le SC Bastia d’enchaîner avec une deuxième victoire consécutive en championnat et de se donner de l’air sur la zone de rélégation, au contraire de son adversaire du jour qui, avec un douzième match sans victoire, s’enlise un peu plus dans les profondeurs du classement général.

Eurosport : Bastia respire, Reims s’enfonce
Première réussie pour Mickaël Landreau sous ses nouvelles couleurs. Bastia est parvenu à tenir son avantage au score à Reims (1-2) pour prendre les trois points et surtout neuf unités d’avance sur la zone rouge. Un bon bol d’air pour signer une deuxième victoire consécutive en championnat, ce qui n’était plus arrivé au club corse depuis les deux premières journées du championnat. Pour Reims, les choses se compliquent de plus en plus. Les protégés d’Hubert Fournier n’ont plus gagné en Ligue 1 depuis 12 rencontres (5 nuls, 7 défaites) et n’ont plus que trois points d’avance sur Sochaux, premier relégable, qui compte un match en moins à disputer dimanche soir face à Marseille.
Dès la 15e minute, Landreau a marqué son territoire en prenant un ballon de but dans les pieds de Fortes. Le nouveau gardien du Sporting a-t-il ainsi fait peur à Courtet ? Toujours est-il que le meilleur buteur rémois, idéalement lancé, a trop croisé son tir du gauche quelques minutes plus tard (18e). Après ces deux occasions manquées, la punition n'a pas tardé pour le Stade de Reims. Le capitaine corse Rothen s'est d'abord joué de son premier adversaire d'un petit pont avant d'enchaîner sur un une-deux parfait avec Thauvin, puis de filer jusqu'à la ligne de but. Son centre au deuxième poteau a trouvé Ilan, dont la reprise acrobatique s'est logée dans la lucarne opposée (0-1, 21).
Thauvin a doublé l'avantage corse peu après la pause, à l'issue d'une bonne séquence qui a montré toutes les difficultés défensives des Rémois. Sa frappe excentrée, sous la barre, n'a laissé aucune chance à Agassa (0-2, 48e). Fortes a montré la voie de la révolte sur une longue transversale de Tacalfred, mais la volée du Capverdien est passée à côté (51). Courtet a eu sa chance lui aussi, mais sa frappe de près s'est envolée (54e). Sur un contre et un centre de Diego, Courtet, tout seul au deuxième poteau, a fini par rendre de l'espoir aux siens en marquant dans le but vide (1-2, 63e).
Sur la même action, Reims a eu deux fois l'occasion d'égaliser. Mais Courtet était trop court pour reprendre un centre de Diego, puis Fauvergue a complètement manqué sa tête sur la remise de Ramaré (69e). Modeste a trouvé le poteau sur une frappe sans contrôle (81e), puis dans le temps de jeu additionnel, Modeste, encore, et Diego, ont cru marquer, mais étaient signalés logiquement hors-jeu (90e).

Sport24 : Landreau porte Bastia
Bastia a remporté un match important dans l'optique du maintien du côté de Reims (1-2) à l'occasion de la 20e journée de Ligue 1.
Vexé après son élimination en Coupe de France, Bastia s’est bien repris en gagnant à Reims (2-1). Les locaux montraient pourtant leur volonté de se porter vers l’avant mais avec trop de maladresse. Fortes héritait d’abord d’un bon ballon à l’entrée de la surface, mais il ratait son crochet sur Landreau (16e). Pas vraiment plus en réussite, Courtet se présentait face à la recrue bastiaise et manquait totalement son tir du gauche (18e). La sanction tombait dans la foulée pour les Champenois. Sur sa première occasion Ilan, idéalement servi par Rothen, ouvrait le score d’un geste acrobatique somptueux (0-1, 21e). Reims se ruait alors à l’attaque, mais commettait encore trop d’erreurs techniques dans l’entrejeu. Bastia profitait des espaces pour se montrer dangereux en contres. Sur l’un d’eux, Thauvin servait Modeste à terre au premier poteau, mais l’avant-centre manquait le cadre (37e).
Au retour des vestiaires, le changement tactique défensif rémois désordonnait l’arrière garde locale. Bastia en profitait pour enfoncer le clou. Modeste butait d’abord sur Agassa (47e), avant de se dévier vers Thauvin qui doublait la mise en force du pied gauche (0-2, 48e). Hubert Fournier faisait alors entré un deuxième attaquant avec Fauvergue. La présence athlétique du joueur formé à Lille permettait aux Rouge et Blanc de peser plus sur la défense. A force de pousser, Diego trouvait Courtat au second poteau pour le but de l’espoir (1-2, 64e). Mais les Rémois manquaient ensuite d’adresse dans le dernier geste pour réussir à arracher le match nul. Fauvergue et Courtet enchainaient tour à tour des loupés incroyables dans la surface (70e et 92e). Le deuxième succès d’affilée des Corses leur permet d’avoir une avance tranquille sur la zone rouge. De son côté, Reims tombe à la seizième place, avec un douzième match sans vaincre en Ligue 1.

Sport.fr : Premier match pour Mickaël Landreau, et première victoire pour le nouveau gardien de but du SC Bastia. En déplacement avec le club corse, qu’il a rejoint cet hiver après avoir résilié le contrat qui le liait au LOSC, sur la pelouse du Stade de Reims, le portier international français a participé au beau succès des siens, même s’il a dû s’incliner à la 63e minute de jeu devant Courtet, bien lâché par sa défense. Heureusement pour lui et Bastia, les Corses menaient déjà de deux buts à ce moment-là, avec notamment un coup de pied retourné splendide d’Ilan à la 21e minute, sur un centre de Rothen, et une réalisation moins spectaculaire mais tout de même appréciable de Thauvin (48e). La fin de match a été tendue pour les Bastiais, qui ont cru prendre le large à la 90e avant que le but de Modeste ne soit refusé pour un hors-jeu limite, avant de croire à l’égalisation rémoise dans les arrêts de jeu, mais là aussi un hors-jeu a annulé la réalisation. Le SCB s’impose donc 2-1 à Reims et prend ses distances sur la zone de relégation, contrairement au vaincu du jour qui reste très en danger.

Foot365 : Bastia remporte le match de la peur. Sur la pelouse de Reims, un autre mal classé, le SCB s’est imposé difficilement (1-2) et prend ses aises avec la zone rouge. Deux très beaux buts signés Ilan et Thauvin ont récompensé une belle équipe bastiaise. En face, Reims n’a pas démérité et a également montré un beau visage. Mais les hommes de Hubert Fournier ont manqué de finition. Un duel de promus qui a tenu toutes ses promesses au niveau du jeu.

À lire également

Ricevete a lettera