Sylvain Marchal : "nous allons rebondir"

IMG_7786.jpg

Evidemment frustrés par le cuisant revers concédé cet après-midi dans le Forez, les bleus analysent justement leur prestation... et sont déjà tournés vers la prochaine étape, cette fois-ci bien plus importante face à Evian Thonon Gaillard.

Frédéric Hantz : «J'ai un sentiment de cruauté par rapport au résultat. Nous avions perdu à l'aller 3 à 0 mais il y avait une grosse différence entre les deux équipes. Ce soir (dimanche), nous aurions pu mener 3-2 après un quart d'heure. Il est dommage de ne pas avoir concrétisé les trois grosses occasions que nous avons eues. En seconde période, nous sommes bien repartis avec encore des situations favorables mais je pense que le fait de ne pas avoir marqué sur ce temps fort là, nous a pénalisé. Nous avons un peu lâché. Le score est cruel par rapport à ce que nous avons livré dans ce match même si Saint-Etienne n'a pas volé sa victoire. L'ASSE est dans une bonne phase actuellement mentalement avec ses deux qualifications en coupes nationales. Il y a un public extraordinaire. Saint-Etienne n'était pas dans un match facile mais ses moyens, sa confiance lui ont permis de maintenir le cap sans trembler et de gagner cette rencontre. Nous ce qui nous manque, ce sont des détails qui font que c'est difficile en L1 car sur la finition, la justesse, la technique et la rigueur défensive, il nous manque certaines choses.»

Jérôme Rothen : "On fait une mauvaise entame et on le paie cash. On a eu plusieurs belles opportunités pour revenir au score mais on a pas eu le geste juste. Ce deuxième but sur une erreur de relance plombe le match. C'est frustrant. On a maintenant un beau match à préparer contre Evian où il faudra prendre les trois points."

Sylvain Marchal : «Il y a eu beaucoup d’actions et il y aurait pu avoir beaucoup de buts. Nous avons eu des occasions en notre faveur. Le premier but est un peu bête. En fin de match, nous avons été piégés en contre-attaques. C’est malheureux. Ça m’a fait plaisir de retrouver Sainté mais perdre 3-0 assombrit la soirée. Nous ne jouons pas dans le même championnat. Nous allons rebondir le week-end prochain, à domicile... enfin à Auxerre.»

À lire également

Ricevete a lettera