Bastia Capitale !

FO7G7830.jpg

Après les rencontres internationales de cette semaine, quoi de mieux que le Paris Saint-Germain pour offrir une affiche des grands soirs à Furiani. À partir de 16h30 ce samedi c’est un peu la Coupe du Monde qui démarre avant l’heure pour le Sporting. Affronter le PSG des Qataris c’est un peu comme jouer contre une partie de la Selecao, une autre de la Squadra Azzura ou même de l’Equipe de France. Face à cette pléthore de grands noms, les Bleus veulent offrir à tous les supporters l’ivresse d’un exploit. Qu’importe le flacon pourvu qu’il y ait la scimità !

Le match de l’année. Celui que tout le monde attend. Qui fait rêver les plus petits et passionne les plus grands. Recevoir le Paris Saint Germain est une attraction. Un événement qui suscite un engouement incroyable à Bastia et dans toute la Corse.
Le budget du club parisien est pharaonique, la qualité intrinsèque de son équipe commence même à faire trembler les meilleurs clubs d’Europe.
Pour la deuxième fois, Zlatan Ibrahimovic va poser ses pieds à Armand Cesari. Ce n’est que la venue d’un simple adversaire. Mais si, il y a trois ans, quand les filets de buts de Furiani tremblaient à cause des Henri Gbizié, Cedric Moukouri et consort, on nous avait dit que le Suédois viendrait un jour fouler cette pelouse. Beaucoup auraient crié à la démence.
Pourtant c’est bien une réalité. L’armée parisienne arrive en force. Auréolé d’un succès probant contre l’OM, le PSG va vouloir entretenir le rythme de sa machine à quelques jours de la manche retour de Champions League contre Leverkusen.
Mais le PSG ne sera pas seul sur le terrain. Plus qu’une opposition entre 22 joueurs, aujourd’hui c’est un combat entre 11 Parisiens et 16 000 turchini qui se prépare. Une lutte de pouvoir entre le pauvre et le très riche. Entre la fidélité et le chéquier. Entre la passion et les millions.

Pas de camouflage mais un gros gibier

Les hommes de Frédéric Hantz se sont parfaitement préparés au défi qui les attend. En ramenant un point de Lorient, où il n’est jamais simple de faire bonne figure, Jean Louis Leca, Julien Sablé, Romaric et les autres ont réalisé la meilleure des préparations imaginables.
Avec un mental gonflé à bloc, une situation au classement qui permet de voir venir et surtout le retour de blessés et de suspendus, le Sporting a réuni les meilleures conditions pour créer l’exploit.
Les médias n’ont eu de cesse de le répéter, les favoris de la Ligue 1 et autres candidats au podium ne nous réussissent pas. Marseille, Lyon, Monaco, à chaque fois le Sporting a perdu des points et beaucoup d’espoirs face à ces formations. Signe du destin, les rencontres étaient toutes programmées le samedi après midi devant les caméras de Canal +. Comme ce samedi !
Les regards seront braqués sur les célébrités parisiennes. Revenues de sélection elles auront à cœur de gagner une nouvelle fois en Corse après leur modeste triomphe 2 à 1 à Timizzolu début janvier.
Au match aller, sur le pré du Parc des Princes, l’Europe entière avait vu tourner en boucle le maillot camouflage en raison du but de Zlatan. Le Sporting n’avait jamais pu rivaliser avec les joueurs de Laurent Blanc. Samedi après midi, il n’y aura pas la tenue, mais quelque chose nous fait penser que le combat sera bien là ! Forza Bastia ! Più che mai !

À lire également

Ricevete a lettera