Claudiu Keserü : "un match différent"

IMAGE-DE-MATCH1.jpg

Titulaire pour la première fois de la saison le week-end dernier lors de la venue de Valenciennes, Claudiu Keserü entend désormais enchainer les matchs et s’installer durablement dans le onze de départ de Frédéric Hantz. Interview.

Quelles sont vos premières impressions sous le maillot bleu ?
Pour l’instant, elles sont très bonnes. Je suis content d’avoir remporté notre premier match ici mais un peu plus déçu de notre défaite à Nantes. On attend désormais avec impatience ce déplacement à Bordeaux.

Sur un plan personnel, comment jugez-vous vos débuts ?
Je suis déjà très content d’être revenu après ma blessure. J’ai de bonnes sensations, le coach m’a donné l’opportunité de jouer 45 minutes à Nantes et de débuter ici. Le match de Valenciennes m’a fait un bien fou, j’ai été au bout de moi-même sans calculer. C’est ce que j’ai fait et ça m’a aider a aller beaucoup plus vite sur plein de choses. J’ai vraiment de bonnes sensations.

Bordeaux peine en ce début de compétition et attend beaucoup de ce match…
Justement, il faut les craindre. Il ne faut pas se voiler la face. Bordeaux a d’autres horizons que nous, en tous cas en début de saison. C’est un club qui inspire le respect et leurs deux premiers résultats ne reflèteront surement pas leur classement final.
On sait de quoi on est capable, on va progresser chaque semaine et ça sera un match intéressant.
Ce match sera en tous cas très différent et ils ne nous attendront pas. Les enseignements de Nantes sont bien encrés dans nos têtes et il faudra s’habituer à une autre sorte de match car nous devrions, en principe, avoir moins de possession de balle.

Bastia semble encore se chercher…
On s’est plutôt bien trouvés face à Valenciennes par rapport a ce qu’on attendait. Il reste des choses et des reflexes à mettre en place et c’est difficile du fait des nombreux mouvements du mercato. Mais il y a cette recherche et ça fait progresser….

Y a-t’il de la pression positive d’être un joueur important sur le plan offensif ?
Oui et non. On sait qu’il y a une attente mais du moment que cette attente ne nous anile pas, c’est plutôt bon signe. On me donne la chance de jouer comme d’autres et je ne pense pas que ce soit un frein pour s’exprimer. On attend en tous cas tous ça pour faire valoir nos qualités.

Qu’as-tu pensé de ton rôle sur le terrain face à Valenciennes ?
C’est vrai que le coach a mis sa en place et j’aime bien tourner autour de l’attaquant. Après tout dépend des circonstances de jeu et de l’adversaire, mais je suis un attaquant avant-tout…

Il va en tous cas falloir être efficaces ce samedi ?
C’est vrai. Il y a eu beaucoup de tentatives et nos deux buts arrivent sur nos deux seules frappes cadrées sur deux matchs. On se cherche encore physiquement et nous sommes en progression constante, ce qui fait qu’on a peut-être du mal à finaliser nos actions. Il peut y avoir un manque de lucidité et c’est un peu bizarre notamment face à Valenciennes où nous avons mieux fini qu’eux à l’inverse du début de match.

À lire également

Ricevete a lettera