Communiqué du Club

Furiani, le lundi 21 octobre 2013.

Depuis plusieurs mois, les dirigeants du Sporting ont suivi avec attention les multiples conférences de presse organisées par les élus de la Communauté d’Agglomération de Bastia au sujet de la convention d’occupation du stade Armand-Cesari. Prenant acte de l’énième intervention ce jour du Président de la CAB, le comité directeur du SCB n’entend pas rentrer dans l’immédiat dans une logique de « chjami è rispondi » dont le public bastiais et l’opinion publique insulaire sont plus que lassés aujourd’hui.

Indissociable depuis plus de 80 ans de Furiani dont il est la raison d’être et l’occupant naturel, le club est depuis toujours au cœur de son fonctionnement. C’est pourquoi, soucieux de rétablir un certain nombre de vérités sur ce dossier, il réagira de façon globale et détaillée, dans quelques semaines. Il profitera de l’occasion pour présenter aux supporters, qui sont autant de contribuables, ses projets pour que Bastia et l’ensemble de la Corse puissent bénéficier d’un stade plus que jamais public mais enfin adapté aux exigences du haut niveau, à même d’assurer le développement sur le long terme du Sporting et le confort de ses supporters et usagers.

À lire également

Ricevete a lettera