A CORSICA VINCE : lancement du volet populaire

FO7G2242-001.jpg

« A CORSICA VINCE 2013-2018 »

LANCEMENT DU VOLET POPULAIRE DU PROJET DU SCB

En Juin 2011, les dirigeants du SCB, fraichement sacré champion de National, avaient présenté au public un projet sur 3 ans intitulé « Franchemu u passu ». L’ambition de ce document succint était alors claire : « faire passer le club du monde amateur au haut niveau, avec l’ambition de retrouver la Ligue 1 à l’horizon 2014 ».

La suite, tout le monde la connait : grâce à la formidable dynamique de l’ensemble des composantes du club, les objectifs ont été atteint en une année seulement qui s’est matérialisée par un nouveau titre de champion de Ligue 2, ouvrant la voie du retour par la grande porte dans l’élite du football hexagonal.

Le cap de la 1ère saison en Ligue 1 ayant été franchi avec succès (12ème place sans avoir jamais été relégable) durant l’intersaison le club a souhaité mettre en place un second projet, destiné à prendre le relais de « Franchemu u passu » en permettant à la maison bleue d’atteindre de nouveaux paliers.

Ce projet d’entreprise, portant désormais sur une durée de 5 ans, s’intitule « A CORSICA VINCE» (ACV).

LA GENESE DU PROJET

A la différence de « Franchemu u passu » qui avait été largement élaboré en interne, les dirigeants du Sporting ont fait le choix de l’externalisation, en faisant appel au cabinet bastiais « Marc Simeoni Consulting ». Ce bureau d’études a ainsi commencé par réaliser un audit interne du club puis à élargir son angle de vue vers l’économie locale.

LA NATURE DU PROJET

« ACV » n’est donc pas simplement un projet sportif visant à augmenter les performances du club, c’est à la base un projet d’entreprise, qui comporte une ambition claire et assumée : placer le club au cœur de l’économie de l’île et comme son nom l’indique, faire « Gagner la Corse ». De manière tout à fait logique, le travail du cabinet « Marc Simeoni » comporte une forte dimension économique ce qui n’excluait pas pour autant la ferme volonté de « placer le public au centre du club ».

 

LA PRESENTATION DU PROJET

Les grandes lignes d’ « ACV » ont été présentées  le 12 Septembre 2013 dans la grande salle du Théâtre de Bastia, devant plus de 600 personnes (élus, partenaires, supporters).

LES GRANDES LIGNES DU PROJET ECONOMIQUE ET SPORTIF

On peut distinguer 2 objectifs à moyen terme :

-  pérenniser sportivement le club dans l’élite du football français. Cela passe tout d’abord par un maintien assuré chaque année en Ligue 1.

- pérenniser économiquement le Sporting en atteignant un budget de 30 millions d’€ par an (aujourd’hui de 24 M€ en 2013-2014).

La réunion de ces 2 objectifs devant permettre de « faire gagner la Corse » tout en retrouvant le niveau européen d’ici 2018.

UN PROJET QUI COMPORTE 2 « VOLETS »

La particularité d’ « ACV » est de ne pas se contenter d’être un simple projet d’entreprise visant à accroitre et optimiser le nombre de partenaires. Selon le principe des « poupées russes » ou des vases communicants, l’objectif clairement énoncé au Théâtre de Bastia était le suivant :

* placer le club au cœur de la société insulaire dans ce que le club intitule le « volet économique ». Ce volet économique, compris dans un document de près de 100 pages, est désormais quasiment finalisé. Il sera présenté en détail et débattu au cours d’une réunion publique avec les partenaires du club et les institutions, une fois les élections municipales passées, c'est-à-dire avant la fin Avril 2014.

Cependant, c’est sans attendre cette date que le club a commencé à mettre en pratique l’esprit d’ « ACV » puisqu’au cours des derniers mois il a déjà mis en place un premier partenariat en faveur de la sauvegarde de la châtaigneraie insulaire (opération « Salvemu i Castagni »).

Ces dernières semaines a été acté le principe d’un nouveau partenariat avec l’Association « Inseme » qui depuis des années a mis en œuvre une action formidable en faveur de l’orientation et de la prise en charge des nombreuses familles corses dont un membre vient à être hospitalisé sur le Continent. Cette nouvelle opération sera dévoilée au public en marge du match OM-Bastia qui se jouera le 8 février prochain.

* placer les supporters « au centre du club ». Ce volet « populaire » reste à mettre en place, dans le cadre d’une démarche totalement inédite en France, et même vis-à-vis de nombreux pays européens où le supporter est le plus souvent considéré sous le seul angle d’un « client ».

***

LE VOLET POPULAIRE D’ « A CORSICA VINCE »

C’est lors de la dernière réunion publique club/supporters qui s’est tenue le 8 janvier dernier à la salle Saint-Sauveur de Furiani devant 400 personnes, que le club a indiqué quelle est l’ambition du volet « public » d’ « ACV ».

Il s’agit tout simplement d’arriver à concilier au mieux le fait revendiqué par le Sporting d’être un des derniers bastions du « football populaire » avec les « exigences du football moderne ».

LA METHODE EMPLOYEE

Pour atteindre cet objectif, le SCB va donc, d’ici la fin de la saison sportive, mettre en place une double consultation:

- une consultation interne, qui consiste à ouvrir les portes du club à tous les supporters sans exception qui voudront venir abonder et participer au projet.

- une consultation externe, à travers la visite de 3 clubs européens correspondant à autant de dimensions et de visions du football, dont le Sporting pourrait s’inspirer pour son projet.

 

A. LA CONSULTATION INTERNE

Le club a décidé de « passer de la parole aux actes » et entend poursuivre et intensifier le formidable travail en commun qui a permis au Sporting à la fois à survivre à la descente en National puis à réaliser la renaissance sportive, économique et populaire qui a été la sienne ces dernières saisons.

Longtemps accusé par le passé de vivre en vase clos et d’être ainsi frappé par le syndrome de la « tour d’ivoire », le Sporting considère son public en général comme son principal patrimoine et chaque supporter en particulier comme une richesse, une ressource pouvant à tout moment apporter sa pierre à l’édifice de la construction du SCB de demain.

UN CYCLE DE REUNIONS MENSUELLES AU 1er SEMESTRE 2014

Chaque premier Lundi du mois, à partir du mois de Février et jusqu’au mois de Juillet 2014, une permanence sera organisée au siège du club et dans  le lieu le plus symbolique qui soit, à savoir la salle des Trophées (tribune Nord).

De 14h à 17h30 et sans rendez-vous, chacun, tant en groupe que de manière individuelle, pourra venir exposer ses idées et contribuer à la mise en place du projet. Plateformes de propositions, idées, pistes diverses, mini-projets, pourront être débattus et soumis aux dirigeants du club avant d’être consigné dans un registre général dans lequel le club pourra puiser ou s’inspirer pour la rédaction finale du projet.

En fonction de l’affluence constatée, il sera tout à fait possible d’étendre le cas échéant nombre de réunions afin de s’adapter au mieux.

La première réunion du cycle de consultation se tiendra donc ce Lundi 3 Février à partir de 14h.

 

LES AUTRES POSSIBILITES DE PARTICIPER

Conscient qu’il sera parfois difficile pour de nombreux supporters de se déplacer jusqu’au stade de Furiani pour y rencontrer le club, il a été décidé de permettre au maximum de bleus, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, d’apporter leur contribution.

Il sera ainsi possible, à compter du Lundi 3 Février et jusqu’à une date qui sera fixée dans le courant du semestre, de contacter le club par courrier postal et électronique.

Les courriers et documents  seront à envoyer à l’adresse postale suivante :

Sporting Club de Bastia

Projet « A Corsica Vince »

Stade Armand-Cesari BP640

20601 BASTIA Cedex

* Et par internet à l’adresse suivante : acorsicavince@sc-bastia.net

 

B. LA CONSULTATION EXTERNE : VISITES DANS 3 CLUBS EUROPEENS

Parallèlement au volet interne, d’ici au mois de Septembre 2014, une délégation de dirigeants envisage de visiter 3 clubs correspondant à 3 visions différentes du football, auprès desquels il serait possible de trouver des exemples vertueux, pouvant permettre au club d’avancer dans la voie d’un football populaire adapté aux exigences de son milieu et de son temps. 

- l’attention du club s’est tout d’abord portée vers l’Athletic BILBAO, présenté depuis toujours par les observateurs comme « le club identitaire » par excellence. Il pourrait être particulièrement intéressant de constater sur place comment le vieux et glorieux club basque vit et cultive son identité dans son rapport avec ses supporters et la population en général.

- le Sporting envisage ensuite de visiter un club ALLEMAND, évidemment de taille comparable à celui du Sporting. Hoffenheim, Mayence ou un autre club, il s’agira notamment d’étudier comment ce pays a réussi, après avoir pourtant connu un sévère passage à vide au début des années 2000, à optimiser ses stades comme des lieux de vie et des outils de développement, permettant de renforcer la convivialité et la ferveur dans des enceintes toujours pleines et passionnées.

- conscients d’évoluer dans un contexte économique local exangue pour ne pas dire parfois sinistré, le Sporting voudrait aller observer la façon dont le club d’OLYMPIAKOS  irradie en profondeur la société grecque, au point d’en être aujourd’hui un des seuls facteurs de réussite, malgré la crise sans précédent qui frappe ce pays.

Même s’il ne s’agira en rien de se comparer à un club qui bénéficie d’une puissance financière et de moyens sans commune mesure avec le club turchinu, c’est la manière de faire « gagner le pays qui l’entoure» qui constitue le fondement général et initial d’ACV, qui pourrait être éclairante pour l’avenir.

***

DOCUMENT FINAL AU MOIS DE SEPTEMBRE 2014

La volonté des dirigeants du SCB est donc d’utiliser le 1er semestre de cette année et l’intersaison, pour aboutir à la rédaction d’un projet final, comprenant donc les deux volets -économique et public- au mois de Septembre 2014.

Ainsi, un an exactement après le coup d’envoi par la présentation des grandes lignes d’ « ACV », et au terme d’un travail mené dans plusieurs directions, c’est la politique d’ensemble de la maison bleue pour les années 2014-2018 qui sera exposée aux composantes et partenaires du club.

 

Cette politique d’ensemble sera donc 

De « faire gagner la Corse en mettant le Sporting au cœur de la société insulaire et en plaçant le public au centre du club ».

En « pérennisant durablement le Sporting en Ligue 1 par l’obtention du maintien (classement final), tout en accroissant les ressources (stade, sponsors, abonnés) du budget général, dans l’objectif avéré de retrouver avant 2018 le niveau européen ».

 

A CORSICA VINCE

À lire également

Ricevete a lettera