Des débuts prometteurs

IMG_7746.jpg

Le Sporting a conclu de belle manière son stage à Vezzani par un succès acquis aux dépens du GFC Ajaccio. Prolifique, l'attaque bastiaise à inscrit 5 buts et les recrues se sont distinguées. De quoi donner une bonne base de travail à Frédéric Hantz et son staff pour les semaines à venir.

Longtemps incertain, ce premier match amical de la saison a bien eu lieu avec quelques dizaines de minutes de retard. Gorgé d'eau, le terrain de Vezzani a en effet été rendu praticable in-extremis par les dirigeants du club local, dont le dévouement et l'efficacité fut à souligner.
Car si les orages de l'après-midi ont failli gâcher la fête, les bleus n'ont semble t-il pas été endormis le temps maussade de l'intérieur de l'île. Comme un symbole, le soleil faisait son apparition au coup d'envoi et Gianni Bruno dégainait une première fois. Seulement quelques minutes après le coup de sifflet initial, le nouvel attaquant bastiais inscrivait le premier but de la partie d'une tête imparable, suite à un coup-franc parfaitement tiré par Ludo Genest.
Bien installés dans le camp des gaziers, les bastiais faisaient jouer leur expérience et ne laissaient guère leurs adversaires s'approcher de leurs buts. Et après 40 premières minutes plutôt calmes, la rencontre allait s'animer.
Idéalement décaler sur le côté gauche par Ilan, Gianni Bruno mystifiait Maury pour la seconde fois de la soirée, avant d'être imité quelques instants plus tard par un Ludovic Genest également bien inspiré. Et histoire d'animer encore plus les choses, le Gazélec parvenait à réduire la marque par le dénommé N'Kouloukoulou, visiblement mis à l'essai par Thierry Laurey.

Au retour des vestiaires, c'est une équipe bastiaise profondément modifiée qui prenait place sur la pelouse de Vezzani. Moins rythmée, la partie prit une autre tournure après l'heure de jeu. Une nouvelle fois, N'Kouloukoulou trouvait la faille, avant que Libbra ne parvienne à égaliser après que Vincensini ait retardé l'échéance. Tout était à refaire pour les bleus...
Mais à force de courage, ces derniers se refaisaient la cerise. D'abord par la recrue Adama Ba, qui d'une frappe pleine d'audace du pied gauche, trouvait le petit filet de Bernardi, puis par Wahbi Khazri qui s'y reprenait à deux fois pour catapulter le cuir dans la cage. La messe était alors dite à Vezzani, où le Sporting concluait de la meilleure des manières sont premier stage d'oxygénation de l'été.

À lire également

Ricevete a lettera