E reazzione dopu à Monaco-Bastia

IMG_7881-001.jpg

Claudio Ranieri et Frédéric Hantz se sont exprimés à l'issue de la rencontre ayant opposé leurs deux formations. Retrouvez leurs propos sans plus attendre.

Claudio Ranieri : «Je suis très heureux du match. Les fans de Monaco et Bastia ont vu un bon match. Les deux équipes ont eu beaucoup d'occasions. Les deux gardiens ont fait de bonnes parades. Durant vingt minutes, ça a été difficile. Kondogbia et Moutinho ont joué ensemble pour la première fois. Cela s'est vu. Mais progressivement, on est entré dans le match. Peut-être qu'on est dépendant de Falcao et Rivière. Mais je suis satisfait s'ils marquent. Rivière a marqué. C'est un nouveau joueur. L'an dernier, ce n'était pas bon. Cette saison, oui.
Quand les joueurs sont bons, tous les systèmes sont bons. On peut jouer en 4-4-2 comme en 4-2-3-1. James Rodriguez ? Il a fait un bon match. Il a besoin de jouer. Quand ça sera possible, ce sera fait. J'ai beaucoup de bons joueurs. Il n'y a pas de remplaçants dans mon esprit. Le plus important, c'est l'équipe. Pas la première place. Durant vingt-cinq minutes, cela n'a pas été fluide. Mais c'était très important après Paris de marquer trois points. Ce début de saison est très bon. Les résultats donnent la confiance et la sérénité. On donne un signal pour les autres ? Non, c'est trop tôt dans la saison.»

Frédéric Hantz : «Quand on perd 3-0, on est toujours déçu. Avant le triptyque Marseille-Monaco-Saint-Etienne, j'ai dit qu'on était à 70% de nos capacités. C'est le cas. Certains sont arrivés très tardivement. Tactiquement et sur le plan physique pour certains, on n'est pas encore au point. Mais ce 3-0 permet aussi de montrer où l'on se situe. On est le dix-neuvième budget de France. On a pourtant fait un bon début contre Monaco, comme on avait fait un bon début contre l'OM. On est sur la bonne voie.
Je suis convaincu qu'après la prochaine trêve internationale, on sera au point. On pourra alors marquer dans nos temps forts et gérer nos matches différemment. On sait que Monaco peut être dangereux à tout moment. Ils ont fait une bonne gestion de match. Monaco un rouleau compresseur ? C'est exagéré. Mais contrairement à nous, cette équipe est capable de marquer dans ses temps forts. C'est la différence avec nous. Mais cette différence, elle est très, très chère. Financièrement, je parle.»

À lire également

Ricevete a lettera