F. Hantz : « on a tous passé un dimanche difficile »

Frédéric Hantz s’est exprimé devant la presse peu avant midi. Avant d’aborder la rencontre de demain face à Toulouse, il s’est largement exprimé sur la déconvenue de Marseille. Retrouvez en quelques extraits :

« On a tous passé un dimanche très difficile, surtout dans la manière où nous vivons tous le Sporting. » 

« J’ai senti une bonne préparation pour ce match de Marseille. C’est extrêmement difficile de trouver des explications. On a senti sur ce match une union sacrée sur ce match. Nous perdons ce match mais eux aussi le gagnent… » 

« Je ne sais pas si ce match de Toulouse arrive trop tôt ou pas. Il est évident que des choses doivent changer dans notre organisation, ne serait-ce que pour rassurer les joueurs. »

« Par rapport à ce traumatisme de Marseille, il est nécessaire d’apporter quelque chose de nouveau pour retrouver un nouveau souffle. Nous devrons être dans un engagement fort. » 

« Il faut faire attention de ne pas tomber dans la critique facile. Ce que je peux vous dire c’est que les joueurs avaient la volonté de faire un grand match, mais nous n’avons pas été à la hauteur de l’événement. Mais ça ne sert à rien de trouver un coupable. Il faut en parler, en faire le deuil, qu’il n’y ait pas de déni par rapport a ce qu’on a fait, il faut l’assumer, mais se projeter sur le match suivant avec engagement. Je suis convaincu qu’il y aura une réaction à Toulouse. »

« La majorité des joueurs qui sont dans mon effectif, je les ai choisis, dans les moyens du club. Ils sont dans une souffrance énorme par rapport au match de Marseille, souffrance que je partage d’ailleurs. On ne peut pas nier que ce qu’on a fait est insatisfaisant, mais dans l’analyse, il est fondamental de montrer des convictions de son groupe et d’être à son écoute. »

« L’objectif premier est le maintien et terminer 17è serait très bien. Mais notre ambition, c’est le top 10. »

L’intégralité des propos de Frédéric Hantz seront disponibles cet après-midi sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera