François Modesto : "c'est psychologique..."

1-IMG_7757.jpg

Conscient des difficultés de l'équipe bastiaise en déplacement, François Modesto n'entend pas pour autant en faire une fixation. Avec 27 points, l'objectif demeure le maintien, avant de peut-être voir plus haut... Et cela passe forcément par une belle fin de saison. Retrouvez les propos du défenseur bastiais à l'occasion du point presse de ce matin.

François, vous sortez d’une défaite à Lens, avez-vous senti de la révolte ?

C’est vrai qu’on est très déçu par rapport au résultat final. Malheureusement, nous n’avons pas été concentrés jusqu’au bout. Il faut maintenant se concentrer sur ce qu’il nous reste, le championnat et c’est le plus important.

C’est portant un scenario récurrent. En avez-vous parlé entre vous ? Comment l’expliquez-vous ?

C’était déjà un match particulier. C’est toujours différent du championnat et on a vu les surprises qu’il y a eu. Je tiens d’ailleurs à féliciter Ile-Rousse pour leur exploit. C’est comme ça. Il faut la jouer à fond. J’ai le souvenir d’avoir été au bout avec Monaco et il faut être concentré, avoir beaucoup de chance. C’est très dur… Cette année ça nous a pas sourit. Il faut vite faire le point pour se maintenir en championnat.

On a l’impression qu’on se retranche derrière une excuse, coupe ou championnat, problème du fond du jeu.... Mais quel est le problème à l’extérieur ?

Je vais plutôt faire une grande analyse. On a 27 points, l’objectif est de se maintenir. On a perdu qu’un match ici par rapport à l’an passé, même si je n’aime pas faire de comparaisons. Cette année, le point faible qu’on a, c’est qu’on n’arrive pas à faire de résultat à l’extérieur. Si on avait la solution, on l’aurait mise en place. Sur un plan personnel, je trouve qu’on est plus déterminés à domicile avec notre public. Mais on va retrouver ça aussi à l’extérieur. La Ligue 1 en France c’est très difficile et les matches à l’extérieur ne ressemblent pas du tout à ceux à domicile. L’extérieur est plus un problème d’aspect psychologique. A chaque fois qu’on se déplace on perd et c’est plus un souci psychologique que tactique… On est conscients de ça et on va travailler pour.

Avec les éliminations en coupes, ne craignez-vous pas une fin de saison difficile ?

La motivation y sera toujours, car c’est notre seconde année de Ligue 1, souvent la plus dur et ça reste l’objectif du club. Dès qu’il sera atteint, on ne se généra pas pour grappiller quelques places.

 

Retrouvez l'intégralité des propos de François Modesto dans l'après-midi sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera