Frédéric Hantz : "la clé est mentale"

09-1511474_10202698283327591_1557209883_n.jpg

L'entraineur bastiais a livré ses impressions sur la rencontre de demain face à l'équipe de Valenciennes. Retrouvez quelques extraits de ses propos tenus en conférence de presse.

« Je ne suis pas uniquement dans la vision de ce match de Valenciennes mais dans la vision de la seconde partie de saison. Je ne partage pas l’optimisme ambiant. Les arrivées nous ont donné de l’ambition… Mais le danger de ces situations c’est qu’on soit convaincu de faire une meilleure partie de saison. J’ai mis les joueurs en garde par rapport à ça.  Attention, nous sommes en danger par rapport. »

« Je n’oublie pas notre première partie de saison et je ne suis pas satisfait de nos matches à l’extérieur. »

« Il faut tenir compte de la forme du moment, ils ont gagné à Monaco, fait égalité avec Rennes sur 120 minutes… Ils ont retrouvé de la confiance. On sent que des choses se mettent en place. Ils sont dans la volonté de prendre des points chez eux. Ce sera très difficile. »

« Pour le remporter, il faudra être dans de superbes dispositions mentales. Si on est constants dans le match, on pourra faire un résultat. La clé est mentale. Il faudra être compétiteur de la première à la dernière minute. »

« Djibril Cissé a faim de jeu et de but mais n’est pas encore intégré tactiquement à l’équipe, chose qui est normale. On a mis des choses en place de manière assez générale et Djibril s’adapte. Aujourd’hui il est bien et encore une fois, il a faim comme un jeune joueur qui découvre la Ligue 1 mais aussi d’adaptation tactique. »

« Quand on voit les sanctions de la commission de discipline d’hier, on peut penser qu’il y a un décret bastiais… Mais il faut vivre avec et être exemplaires, solidaires et avec le temps, on sera plus respectés. On doit garder notre identité, notre spécificité et s’adapter aux règles pour éviter de se faire chasser de manière encore plus importante. »

L'intégralité de la conférence de presse sera disponible dans l'après-midi sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera