Frédéric Hantz : "l'heure n'est pas au bilan"

FO7G9905.jpg

Les deux entraineurs se sont exprimés à l'issue de la rencontre amicale entre les deux formations bastiaises.

Frédéric Hantz
“C’est toujours une déception de perdre. Surtout contre une Ligue 2 et à Furiani. Après, il y a toujours des raisons. Nous savons que ces deux semaines représentent un gros travail de fond. Les joueurs étaient fatigués et le début de match le prouve. La seconde mi-temps fut intéressante. C’est la difficulté des premiers matchs car on est plus dans ce qu’on veut faire... Une fois que le bloc est monté, ça a été mieux et nous aurions dû marquer d’avantage. Comme je l’ai dit aux joueurs, notre preparation débute maintenant et ce n’est pas une mauvaise chose de perdre ce match. On est sur une seconde année de Ligue 1 et on est beaucoup sur le contentement du fait de pleins d’éléments, notamment par rapport à la fin de saison.
L’heure n’est pas au bilan. Nous sommes dans le travail et dans une semaine à trois matchs. Il y a toujours des choses très positives et intéressantes, d’autres qui m’agacent. A partir de là, on sait vers quoi on doit orienter le travail tactiquement et dans les choix de jeu malgré le fait que nous soyons dans du travail athlétique. Il en est de même pour le recrutement. Ce qu’on préssentait s’affirme. J’ai discuté avec les joueurs après le match et ils sont très fatigués. Après, par expérience, une équipe de Ligue 2 est toujours plus motivée. Mais de manière évidente, il nous manque encore beaucoup de choses et surtout de la simplicité dans le jeu. Et le grand danger d’une seconde saison de L2 est là (...).
Du fait des absences, des départs et des nombreuses arrivées, beaucoup de choses restent à remettre en place. Il y a un gros travail à faire.
Ce soir, c'est un constat qui n'est pas inquiétant, mais il faudra voir ce qu'il se passera dans les jours à venir. Il faut rester vigilant dans ce qu'on dit mais de manière évidente nous avons des manques qu'il faudra compenser par le travail et d'autres recrues. Il faut amener cette concurrence nécessaire car certains sont trop dans la confiance.”

Stéphane Rossi
“Nous sommes depuis la reprise sur un temps de travail pas très compliqué. Nous essayons de reproduire ce qu’on a fait l’an passé avec d’autres ingrédients, le tout avec de la vitesse supplémentaire dans tous les domaines. L’organisation reste la meme et je pense que nous gagnons du temps sur d’autres équipes de L2. Maintenant, il faut rester humble et mesurer, avec tout ce que cela comporte et un arbitre qui a laissé jouer pour que les équipes prennent du plaisir. Notre plan de jeu de ce soir sera très certainement appliqué en Ligue 2. Nous sommes le petit poucet et nous n’aurons pas la maitrise du jeu dans la majorité des matchs."

Les réactions complètes des deux entraineurs seront disponibles dans les heures à venir sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera