Frédéric Hantz : "ne pas faire la fine bouche"

1-SCOPQR5Q401_GB_BASTIA-EVIAN.jpg

Frédéric Hantz et Pascal Dupraz ont livré leurs réactions à l'issue de la courte victoire bastiaise sur l'équipe d'Evian.

Frédéric Hantz : « Ca a été laborieux. On a quand même fait un match de coupe dans l’esprit et à l’inverse, on n’aurait pas gagné. Après, on élimine le finaliste de l’épreuve précédente. On a peut-être bénéficié du fait qu’Evian a fait tourner par rapport à son match à venir mercredi. C’est un bon résultat, avec la victoire et le second consécutif sans prendre de but. Mais effectivement, il reste beaucoup de travail. Toutefois, le temps et le vent ne permettaient pas d’avoir un jeu bien léché.  On n’a pas assez soutenu nos attaquants et nos milieux de terrain même en première mi-temps. Il a encore fallu un grand Mickael Landreau.
La victoire reste importante et il ne faut pas faire la fine bouche dans un match de reprise. Restons positifs, ça lance bien notre mois de janvier. »

Pascal Dupraz : « C'est souvent une constante pour nous de rater le coche. Beaucoup de regrets ce soir. Je ne vais pas me suicider ce soir. Le problème est de ne pas convertir nos occasions et nous nous exposons forcément. Landreau a encore de l'avenir au vu de son match d'aujourd'hui. Je suis très triste à défaut d'être abattu. L'an passé nous avions vécu une belle aventure jusqu'au stade de France. Je vais souhaiter aux Bastiais bonne chance pour la suite de la compétition. Ça fait longtemps qu'on voit des choses positives dans notre jeu mais nous n'avons que 20 points en championnat. Nous sommes trop passifs lorsqu'il s'agit de défendre. Il faut s'inspirer de ce qu'ont fait les Bastiais. Il faut savoir aller au casse-pipe parfois. Je ne regrette pas d'avoir fait tourner notre équipe. Si Nsikulu avait marqué et Bertoglio converti ses occasions, nous aurions au moins été en prolongations. »

À lire également

Ricevete a lettera