Frédéric Hantz a senti une "remise en question"

Conscient des difficultés de son équipe à l'extérieur, l'entraineur bastiais attend un sursaut d’orgueil de ses hommes, demain à l'occasion de la venue des Girondins de Bordeaux. Retrouvez quelques extraits de la conférence de presse qui s'est tenue en fin de matinée au stade Armand-Cesari.

« Il ne faut pas précipiter le retour de Djibril »

« On a eu la sensation de toucher le fond à Valenciennes. Depuis que je suis ici, je n’ai jamais eu cette sensation de voir une équipe aussi amorphe. On avance plus devant et on manque de rigeur défensive. Dans ce match, chacun doit en prendre sa part, que ce soit l’entraineur ou les joueurs. On a été dans le mauvais scénario que je craignais. »

« Aujourd’hui, les venues de Djibril et Sambou peuvent représenter un danger mental car on pourrait croire que leur arrivée va nous faire entrer dans les 10 premiers mais il faut une remise en question permanente… Chose que beaucoup d’équipes oublient également à un moment de leur saison. »

« Il y aura des changement par rapport à Valenciennes, je pense que c’est nécessaire. Pour autant, je ne pointe pas du doigt tel ou tel joueur. La saison est encore longue. »

« La semaine a été bonne, le climat s’est un peu tendu. Ce qui est normal. »

« Bordeaux est la meilleure équipe de l’année qu’on va affronter. Ils font beaucoup de cycles. Ils sont très complets, athlétiquement, techniquement… Ca va être un match difficile, c’est une évidence. »

« L’équipe a besoin de retrouver des repères forts, que je dois lui apporter, tout comme l’entraineur. On doit être dans un dépassement de soi qu’on a un peu oublié depuis plusieurs semaines… »

« J'ai senti que le groupe s'est remis en question cette semaine. »

Retrouvez l'intégralité des propos de Frédéric Hantz dès cet après-midi sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera