Hantz : "on peut appeler ça une mise à pied"

L'entraineur bastiais est revenu sur les récents événements et sur les perspectives de fin de saison. Extraits...

«  On va déjeuner avec le Président mardi. Nous communiquerons à ce moment-là. »

« Sur cette séance, Sambou était en conflit avec lui-même. Sur ce constat, j’estimais qu’il fallait qu’il prenne un peu de repos. Il était dans un état d'excitation anormal. On peut appeler ça une mise à pied. Il n’est pas dans le groupe jusqu’à mardi. Nous lui avons signifié avec le Président. Nous le reverrons mardi matin pour prendre une décision. »

« On va avoir une fin de saison très difficile. On va jouer face à des équipes pour qui les enjeux seront très importants, avec de notre côté beaucoup de joueurs et un staff en fin de contrat. »

« Il y a déjà eu ce type d’événement (altercation) cette saison et surtout les précédentes. La vie continue ! »

« On a globalement eu de très bons résultats à domicile. Du fait de cette satisfaction, il y a peut-être eu un relâchement lors de nos matches à l’extérieur. Nous devons être vexés du résultat de Sochaux pour voir réagir à Evian où il faudra être costauds. »

« Nous avons eu beaucoup de joueurs incertains cette semaine. Nous n’avons pu mettre en place l’équipe très tôt. Mais sur les séances de mercredi et de ce matin, j’ai trouvé des choses intéressantes. » 

« Tel qu’on est aujourd’hui, on peut très bien finir 15è. Ce serait une grosse déception. On a tous conscience de ça. Il faut continuer à avancer en prenant des points. Le danger de notre situation est que nous restons à cette place en ayant pris très peu de points ces derniers temps. Et nous n’atteindrons pas mon ambition de terminer dans le top 10. » 

« Du fait des absences de Féthi et Sébastien, il y aura forcément une réorganisation. »

« Evian est bien et peut très bien finir sa saison. Ils viennent de prendre 4 points contre Monaco et Lorient… »

Retrouvez l'intégralité des propos de Frédéric Hantz dès cet après-midi sur SCB TV.

À lire également

Ricevete a lettera