Jean-Louis Leca face à la presse

IMG_7884.jpg

Arrivé il y a une dizaine de jours en provenance de Valenciennes, Jean-Louis Leca a retrouvé sa ville ce week-end au retour de Combloux. Il était ce matin face à la presse pour répondre aux questions des journalistes.

Frédéric Hantz
« Si Jean-Louis est là, c’est que Magno n’y est plus. Je veux lui rendre un hommage appuyé. Il a remporté deux titres, connu une année de Ligue 1 difficile et j’ai fait des choix. Magno nous a apporté énormément et il a été victime des choix. Il s’est toujours comporté en tant que grand professionnel et je pense que ce nouveau challenge lui sera bénéfique.
C’est très bien que Jean-Louis soit là, c’est un bon gardien qui connaît le club, la ville et la région. Il connaît aussi le poste, c’est à dire la hiérarchie. Ce rôle est très particulier et il faut un certain talent et charisme pour l’assurer.
Ce n’est pas un numéro 2 mais un numéro 1 bis.
Aussi, je voudrais parler d’Hervé Sekli qui a su s’occuper de ses gardiens la saison passée dans des circonstances psychologiques difficiles. Je voulais aussi lui rendre hommage. Il a su, et c’est sa force aussi, ne pas isoler les gardiens du reste du groupe, comme certains peuvent le faire. C’est quelque chose à souligner. Nous sommes dans un fonctionnement confortable. C’était bien aussi de le saluer et c’est important d’avoir des adjoints de qualité. »

IMG_7901Jean-Louis Leca
« Je vous avouerai que je ne m’y attendais pas du tout. Mais quand votre club de cœur fait appel à vous, ça ne se refuse pas. Je voudrais remercier les dirigeants et le coach car il y a eu des efforts de fait. Je suis très heureux de revenir chez moi et je découvre un nouveau club avec des infrastructures qui ont plus qu’évolué.
Aujourd’hui, comme avec Nicolas Penneteau, ma relation avec Mickael est particulière. Je connais mon rôle, je serai à son service et j’aiderai également Thomas Vincensini.
Quand je suis parti, le club était dans une phase creuse. Aujourd’hui, il est en plein boom. Je le suivais sur le site internet, en regardant aussi les matchs et j’ai vraiment envie de faire partie de ce projet là.
J’ai énormément appris à Valenciennes. Pas que sur le plan footballistique mais aussi humain. Il a fallu être en dedans rapidement. Je me suis moins dispersé et j’ai rapidement compris quel était le comportement à adopter.
Le plus important aujourd’hui est que l’équipe avance. L’objectif est d’acquérir le maintien rapidement et si on peut faire mieux que cette 12è place, pourquoi pas… Pour la suite, on verra.
Si je me suis donné 2 000% à VA, je serai à 5 000% car c’est mon club. »

-> Retrouvez l'interview de Jean-Louis Leca lors de son arrivée.

Présentation de JL Leca par SportingClubBastia

À lire également

Ricevete a lettera