L'ora hè venuta !

IMG_8065.jpg

Après la défaite injuste ramenée du voyage à Evian, les Bleus veulent se remettre en selle avec la réception de l’AC Ajaccio. Un derby qui a lieu dans un contexte particulier. Entre interdiction de déplacement et spectre de la relégation, Furiani accueille des oursons en qui veulent sauver l’honneur de leur saison.

Y-a-t-il une malédiction qui touche les hommes de Frédéric Hantz en déplacement cette saison ? Après les penalties sifflées hors de la surface à Guingamp, les expulsions incompréhensibles à Nice et ailleurs, et les transversales malchanceuses lors du derby aller, voici qu’à Evian l’arbitre de touche a mis son grain de sel pour faire dérayer la machine bastiaise. Un assistant qui a cru bon lever son drapeau pour refuser le but de Romaric. Un trouble évident de la vision puisque Romaric n’était absolument pas hors-jeu. Seul Maoulida était en position illicite mais sa position ne faisait ni action de jeu, ni troublait la vision d’Hansen, le gardien savoyard.
Une erreur d’arbitrage courante, une de plus pour les arbitres français qui prive le Sporting du point du match nul. Une erreur qui offre probablement le maintien à Evian. Et qui donne raison à la FIFA dans sa décision de ne pas convier d’arbitres français à la Coupe du Monde au Brésil.
Frédéric Hantz a évoqué une « compensation en faveur d’Evian ». On attend désormais la compensation pour les nôtres.
Espérons tout de même pour l’équité qu’elle n’arrive pas ce dimanche pour le derby. Espérons aussi que le match ne se joue pas sur une erreur de jugement, la victoire ne doit souffrir d’aucune contestation. Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle polémique.

Ci vole à esse Uniti

Le match de ce soir peut sembler anodin. Pour certains, la rencontre n’a de derby que le nom. A notre gauche, l’équipe ajaccienne est condamnée à la Ligue 2 et se déplace sans ses aficionados à Armand-Cesari. A droite, Cissé, Landreau et tous les autres sont sur un enchaînement de performances irrégulières. Mais ce soir, ces états de fait et la conjoncture sportive s’effacent au profit d’un détail. Celui de la suprématie régionale. C’est sans doute le dernier derby en Ligue 1 avant plusieurs saisons. Et avant, pourquoi pas de jouer la suprématie municipale contre le Gaz l’an prochain, les Acéistes ont à coeur d’offrir à leur public un succès de prestige face aux Bleus.
Des Bastiais qui espèrent prolonger leur supériorité dans les derby’s cette saison. Dans un premier temps, ils se sont imposés à Martigues en Coupe de la Ligue. Puis sur le terrain d’Istres, un nul n’a pu départager les deux formations. Le Sporting est donc invaincu contre l’ACA depuis sa remontée en Ligue 1. Car l’an passé, le bilan fait également état d’une victoire et d’un score de parité. En plus du trône régional, il y a donc une hiérarchie à faire respecter. Dimanche, faisons respecter la loi du plus fort mais surtout celle du plus calme. C’est l’équipe la plus sereine mais surtout la plus libérée qui s’imposera. En ces temps moins glorieux pour le football corse, gageons de montrer la plus belle des images. Non pas celle d’une Corse qui divise mais bel et bien celle d’une Corse qui gagne. Le douzième homme de Furiani doit retrouver sa place. La deuxième mi-temps contre Sochaux nous a prouvé que les joueurs avaient besoin de vous. Et que vous avez également besoin de nos joueurs.

Allora più che mai Uniti Vinceremu !

À lire également

Ricevete a lettera