Ryad Boudebouz : "jouer plus offensif"

1-SCOPQR8Q16_GB_OM-SCB.jpg

Remplaçant la semaine passé lors de la venue de Monaco, c'est sans complexe que l'algérien se tourne vers la venue du 4è du championnat, l'AS Saint-Etienne, qui avait laissé de bons souvenirs lors de la phase aller, où les bleus avaient arraché le point du nul. Interview.

Ryad, c’est la deuxième belle affiche à Furiani, est-ce le moment de battre une équipe du top 5 ?

Si on veut rester dans cette première partie de championnat il faut absolument gagner demain. Ce ne sera pas comme Monaco, on va pouvoir jouer un peu plus offensif. Et encore une fois, si on veut rester au contact, il faut gagner demain.

Qu’avez vous retenu de ce match face à l’ASM ?

Nous avons bien été en place et on n’a pas trop reculé. Ce qui nous met dedans, c’est ce but avant la pause qui je pense, n’est pas trop mérité. Mais c’est comme ça, ça fait partie du foot… On a vite oublié et nous sommes passé à autre chose.

Quand on voit que Reims parle de se mêler à l’Europe, ça peut donner des idées…

Non même pas. On prend match après match. On essaie de laisser les gens derrière nous. On  avance petit à petit sans se prendre pour un autre. Nous voulons gratter le plus de points possible et on verra par la suite. On ne se fixe pas d’objectif, on ne se prend pas la tête. On est a six points du maintien…

Saint-Etienne, ce n’est pas le même calibre que Monaco… Vous allez jouer différemment ?

On sait que quand une équipe ne joue pas vraiment son jeu, c’est toujours difficile… On a eu du mal offensivement contre Monaco. Le bloc a tout de même été solide et on a fait de bonnes choses. Partant de là, c’est toujours plus facile. Tout le monde a fait les efforts, ça donne envie de faire encore plus.

Il faudra retrouver cette force collective pour battre Saint-Etienne ?

On sait que c’est une bonne équipe. Corgnet va leur manquer. On ne se préoccupe pour autant pas d’eux. On sait que notre public nous soutiendra comme toujours. Si on ne peut pas gagner demain, il ne faut pas le perdre.

À lire également

Ricevete a lettera