Sébastien Squillaci : "j'ai faim de compétition!"

Après avoir suivi sa première séance hier soir, le défenseur international français a été présenté ce midi à la presse. Bien physiquement et aussi dans sa tête, il n'aspire qu'à une seule chose, retrouver la compétition et fouler la pelouse d'Armand-Cesari.

Il y avait plusieurs clubs intéressés par ta venue, dont l'ACA, pourquoi avoir fait le choix de Bastia ?
Il y a eu ou deux clubs intéressés dont Bastia. Ajaccio m’a effectivement contacté en juin dernier mais ça n’a pas pu se faire pour diverses raisons. La question ne s’est donc pas posée. Je n’ai pas choisi entre Bastia et Ajaccio. J’ai rencontré le coach et tout est allé dans le bon sens.

Vous faites tout de même un grand écart en passant de Arsenal à Bastia ?
IMG_7787 Pour moi ce n’est pas important car j’ai eu une dernière saison difficile et je suis un compétiteur. Je suis venu chercher du temps de jeu, prendre mes repères et bien entendu gagner. C’est avec beaucoup d’ambitions que je viens ici. Après, il y a bien sur des differences mais j’ai commencé à Ajaccio en Ligue 2. J’ai grandi au fil du temps, passé par de très grands clubs et je suis très heureux de me retrouver ici. Le plus important pour moi est d’être sur le terrain, retrouver la vie de vestiaire et comme l’a dit le coach, je ne voulais pas lâcher et je me suis entrainé seul. Je ne voulais pas finir ma carrier sur une année comme je l’ai connue à Arsenal. J’ai les moyens physiques pour continuer.

Tu sors d'une saison difficile en Angleterre, où en-es tu physiquement ?
Je me sens bien. J’ai suivi les programmes physiques d’Arsenal, où j’ai joué un match face à François la saison dernière en C1 et surtout pas mal de matchs avec la réserve. Dans mon esprit, je préparais ma venue dans un club pour le mois de Juin. Arsenal, ce fut très compliqué sur la fin et j’ai continué à travailler pour être bien physiquement. Maintenant, il va me falloir une période pour retrouver des repères mais avec les entrainements et les matchs, je serai prêt. En tous cas, je me sens bien et je n’ai pas de pépins physiques.

Comment vois-tu la fin de ta carrière ? Y penses-tu ?
Bien sur j’y pense et je la prépare. Pour l’instant, j’ai signé deux ans au Sporting et j'envisage, pourquoi pas, de finir ici. On verra comment je me sentirai physiquement et mentalement. Tant que je pourrai jouer au haut niveau, je le ferai, sans faire la saison de trop. Le football c’est ma vie, et tant que j’aurai les capacités physiques, je jouerai.

Est-ce un défi de venir aider l'une des plus mauvaises défenses de la saison passée ?
Je sais qu’ils ont eu un début de saison difficile mais ça s’est amélioré par la suite. Après, en tant que défenseur, je vais apporter mon expérience. Mais défendre est un travail collectif et c’est à tout le monde de faire le boulot. Personnellement, je vais essayer de parler avec François et avec la qualité qu’il y a dans ce groupe, l’objectif sera de moins encaisser de buts et d’en marquer plus.

L'hypothèse de reformer la charnière centrale de la Squadra Corsa a t-elle pesé dans la balance ?
C’est vrai que quand j’étais en contact avec le Sporting, j’ai eu François au téléphone, que j’ai bien connu à Monaco. Quand on arrive dans un club et qu’on reçoit un tel accueil, cest un plus. La communication est importante aussi et ça a été une des raisons pour laquelle je suis là aussi.

En comparaison d'Arsenal, Bastia est un petit club... Mais tu n'arrives pas n'importe où non plus ?
Bien sur, on connait l’histoire de ce club. C’est un point supplémentaire sur ma venue. Quand on voit l’engouement dans ce stade avec des gens connaisseurs, c’est pourquoi aussi je fais ce metier. On sent que c’est plus qu’une ville qui est derrière nous. Jouer ici un week-end sur deux, ça donne énormément de plaisir... Il y a beaucoup de mots pour définir l'ambiance de ce stade... mais c’est ça le football. J’ai faim de compétition !

Retrouvez la conférence de presse complète dès cet après-midi sur SCB TV.

IMG_7713

IMG_7730

IMG_7806

À lire également

Ricevete a lettera