Bastia garde la distance

5N3A9349.jpg

Comme en septembre dernier à Furiani, c'est sur un score de parité d'un partout que lensois et bastiais se sont laissés sur la pelouse de la Licorne. Une rencontre qui laissera des regrets aux bastiais qui auraient pu l'emporter.

Du courage il en aura fallu aux supporters lensois pour se rendre au stade de la Licorne ce samedi tant les conditions climatiques pouvaient en refroidir plus d’un. C’est d’ailleurs une première période totalement gelée à laquelle les spectateurs allaient assister. Car hormis une maigre tentative lointaine de Gilles Cioni et quelques banderilles de Coulibaly côté artésien, les portiers des deux camps n’avaient guère l’occasion de se manifester.

Tout restait donc à faire au retour des vestiaires et ce sont les lensois qui prenaient l’initiative. L’occasion pour Alphonse Areola de briller le premier dans cette seconde période avec une parade de grande classe qui permettait aux siens de tenir le score. Et à l’heure de jeu, les bleus allaient sortir de leur bois. Crocheté dans la surface, Palmieri offrait un pénalty à Boudebouz qui ouvrait la marque au plus grand bonheur des insulaires.
Lens mouché, Kombouaré expulsé, la Licorne poussait avec son équipe pour revenir dans la partie. Et une nouvelle fois, Areola faisait front face à ses anciens coéquipiers. Mais comme à Caen ou encore Toulouse récemment, l’avance des bastiais allait être de courte durée. Un pénalty plus que généreux accordé aux lensois faisant suite à une faute de main d’Areola permettait au RCL d’égaliser… S’en suivi une période de domination lensoise avant que les bleus ne reprennent le dessus. Koné passait même tout près de doubler la mise en fin de partie, mais sa reprise effleurait le montant de Riou. C’en était tout pour cette 23è journée de Ligue 1 qui permettait aux hommes de Printant d’engranger un nouveau point.

À lire également

Ricevete a lettera