Ce Sporting-là a du coeur !

1-IMG_2152.jpg

Pour leur grande première à Furiani, cette saison, les Bleus ont tenu la dragée haute à l’Olympique de Marseille, l’un des grands favoris du championnat ! Dans un stade archicomble et une ambiance de feu, le Sporting a obtenu un bon match nul 3 buts partout au terme d’un match complètement fou !

Fou, comme le but de Christopher Maboulou dès la 9eme minute de jeu. Une reprise stratosphérique de 25 mètres qui laissait sans réaction Mandanda. Pour sa première en Ligue 1, l’ancien Castelroussin s’offrait des débuts de rêve et plaçait le Sporting sur orbite. Malheureusement la joie bastiaise sera de courte durée et deux minutes plus tard, Gignac coupait parfaitement un centre de Djadjedje pour l’égalisation. Un coup dur pour les hommes de Claude Makelele pourtant parfaitement rentrés dans ce match. Un match qui se corsait un peu plus quelques minutes plus tard avec un coup du sort et un but contre son camp de Romaric qui déviait involontairement une frappe de Thauvin pour le 2eme but Phocéen (17eme). Très sévère au vu de la prestation des Bleus lors de cette première période.

Après le repos, les partenaires de Yannick Cahuzac repartaient pieds au plancher et jetaient toutes leurs forces dans la bataille mais ni Gillet (47eme), énormissime hier, ni Ayité (49eme) ne parvenait à cadrer leurs frappes. Bien décidés à revenir au score, les Lions de Furiani étouffaient les Marseillais en début de seconde période mais c’étaient pourtant les visiteurs qui allaient encore frapper et ce sur un nouveau coup du sort. A la lutte dans les airs sur un centre de Thauvin, Squillaci touchait le ballon du bras dans la surface et obligeait Mr Jaffredo à siffler un pénalty. Un cadeau pour Gignac qui s’offrait un doublé (61eme). Touchés mais pas coulés les Bastiais repartaient de l’avant et obtenait un pénalty par l’intermédiaire de Maboulou. Une offrande que Tallo se chargeait de concrétiser (64eme). De quoi réveiller Furiani et déclencher la furia bleue. Survolté, le Sporting étouffait l’OM et allait réussir l’exploit de revenir au score grâce à… Maboulou qui s’arrachait pour glisser le cuir dans le but de Mandanda. Un incroyable retournement de situation et un scénario complètement fou qui faisait chavirer Furiani. Mais malgré le soutien de 15 537 Turchini, le score allait en rester là. Certains y verront le verre à moitié vide, d’autres à moitié plein ! Mais le fait est que ce Sporting a du cœur et compte bien le prouver tout au long de la saison…

À lire également

Ricevete a lettera