Claude Makelele attend une réaction

Agacé par la prestation de son équipe ce samedi en Lorraine, l'entraineur bastiais attend une réaction dès mercredi face à Nantes. Comme en témoignent ces quelques extraits de la conférence de presse qui s'est tenue ce jour...

« Tous les matches sont très importants. Il n’y a pas de quoi s’alarmer. Je fais confiance à mon groupe malgré ces points perdus et comme je l’avais dit, ces matches seraient les plus difficiles. Peut-être je n’ai pas été pris au sérieux… Il faut apporter un peu plus de rigueur pour pouvoir entamer et bien finir nos matches.

« J’ai fait en fonction qu’il y ait un sentiment de révolte entre les joueurs. Ils ont du répondant et du caractère. Il faut retrouver une cohésion. »

« Je vais changer certaines choses dans la mesure où certains doivent se remettre en question. Il faut réagir. »

« Le problème, c’est que nous nous sommes installés dans un confort. J’aurais du rectifier certaines choses et j’en prends la responsabilité. »

« Si on est professionnel et qu’on a une bonne hygiène de vie, il ne doit pas y avoir de fatigue entre les matches. »

« Les 3 premiers matches étaient les plus faciles. On le voit aux résultats. C’est maintenant à nous de faire la part des choses et de revenir à la réalité. Même au haut niveau, certaines équipes prennent plaisir à jouer simplement et avec de l’efficacité défensive. »

« Nantes est au-dessus de certains adversaires que nous avons rencontrés. Mais comme je l’ai dit, il faut prendre ce match de manière positive, avec générosité et enthousiasme. Nous devons jouer à fond et bousculer cette équipe. Je ne suis pas inquiet et je ne mettrai pas mes joueurs en danger. Il faut travailler et ça va payer. »

À lire également

Ricevete a lettera