Gazon maudit

1-IMG_2609.jpg

Loin d’être dépassé dans le jeu comme les années précédentes par le PSG, le Sporting s’est tout de même, une nouvelle fois, incliné dans la Capitale. La 20eme défaite en 27 confrontations.

Il faut dire qu’avec une équipe parisienne déjà sous pression après son nul face à Reims et avec une équipe bastiaise décimée dans les dernières minutes, les chances de ramener une première victoire du Parc des Princes semblaient infimes. Privé, en effet, de Cahuzac, Squilacci et Diakité, Claude Makelele devait composer avec les moyens du bord pour aligner une équipe compétitive pour le match le plus compliqué de la saison pour les Bleus. Ainsi, François Modesto et Mathieu Peybernes étaient alignés en défense alors qu’El Hadji Ba enregistrait sa première titularisation en Ligue 1 aux côtés de Mathieu Gilet dans l’entrejeu bastiais. Comme on pouvait s’y attendre, les Parisiens mettaient la pression rapidement et sur un coup franc de Lucas, Areola devait s’employer dans les airs pour écarter le danger (2eme). Supérieurs techniquement, les Parisiens monopolisaient le ballon mais face à une équipe bastiaise solide et bien en place, le PSG ne se procurait que peu d’occasion. De quoi mettre en confiance les partenaires de Modesto. Et sur un centre de ce dernier, Brandao plaçait, d’ailleurs, une tête de peu à côté (23eme). Loin d’être intimidés comme les années précédentes et peut-être rassurés par la sortie sur blessure d’Ibrahimovic en début de match, les Bleus tenaient la dragée haute au Champion de France en titre. Mais comme face à l’OM, la première erreur défensive allait être fatale. Sur un centre au second poteau, Lucas, libre de tout marquage, ajustait Areaola (25eme). Un coup dur qui n’allait pas assommer les Bastiais qui jusqu’à la mi-temps continuaient de perturber un PSG largement prenable.

Au retour des vestiaires, le Sporting tentait d’ailleurs d’accélérer et se procurait son premier corner mais la défense parisienne se dégageait sans problème. Mais comme en première période où les hommes de Makelele s’étaient fait surprendre sur leur période forte, le PSG récidivait en seconde. Sur une longue ouverture, Cavani réalisait un enchaînement contrôle-volée qui trompait pour la 2eme fois Areola (56eme). Le coup de trop pour une équipe bastiaise courageuse mais trop diminuée pour espérer inverser la tendance. Et sans un très bon Areola et un retour in-extrémis de Peybernes (62eme), l’addition aurait pu être plus lourde. Seule satisfaction de la soirée, le courage des Bleus qui n’ont jamais lâché à l’image du rush de Maboulou qui avec un peu plus de lucidité aurait pu réduire le score (87eme). Première défaite de la saison pour un Sporting toujours en rodage mais qui pourrait compter à l’avenir sur des jeunes joueurs tels que Ba ou surtout Joao Rodriguez auteur d’une très belle entrée au Parc. Prochain rendez-vous pour les Bleus, samedi prochain, à Furiani face à Toulouse.

À lire également

Ricevete a lettera