Ghislain Printant : "amener le Peuple Corse au SDF"

ghislain-printant-amener-le-peup.jpg

L'entraineur bastiais, forcément satisfait de la qualification de ses protégés, a livré son analyse du match peu avant que son homologue breton ne l'imite. Réactions.

Ghislain Printant : «Je suis moyennement satisfait au vu de notre première période, et il a fallu réajuster tactiquement l'équipe pour amener une réaction. Rennes menait logiquement, on manquait de détermination. On a tenté un pari avec un passage en losange au milieu et on a eu le bonheur d'égaliser immédiatement. Après, nous avons été conquérants, avec plus de maîtrise, et on a poussé Rennes à la faute. (...) Je savais que ce serait difficile après la débauche d'énergie de samedi et c'est compréhensible. (...) Cette demi-finale est une belle récompense car c'est la première en quinze ans dans cette compétition. Et amener le peuple corse au stade de France serait très beau. Je veux aussi adresser un message aux formateurs du club, car il y avait six joueurs formés au club dans le onze de départ et cinq sur le banc. (...) Je leur tire mon chapeau.»

Bastia 3-1 Rennes : Conf. d'après-match de G... par SportingClubBastia

Philippe Montanier : «Le scénario est cauchemardesque, car les deux expulsions nous handicapent pour la suite. On fait une bonne première période, on rate le début de seconde, et Bastia a pris l'ascendant. Nous n'avons plus pu porter le danger devant. Le second but me fait me demander si Costil avait des crampes, comme il n'a pas pu lever les bras. Les deux expulsions me semblent justifiées, et celles-ci ont rendu la mission quasi-impossible.»

À lire également

Ricevete a lettera