Ghislain Printant : "une parfaite maîtrise"

ghislain-printant-une-parfaite-m.jpg

L'entraineur bastiais a affiché sa satisfaction à l'issue de la belle victoire décrochée par son équipe sur la pelouse de Nantes.

Ghislain Printant : «Vu la situation où on est, il est important de grappiller des points. On était venu avec l'intention de faire un résultat, comme à chaque déplacement. Malheureusement, jusqu'à présent, on n'arrivait pas à concrétiser l'ensemble de nos matches. Mais je crois qu'aujourd'hui, on a fait état d'une parfaite maîtrise qui nous a permis d'ouvrir le score et après de se donner une petit bouffée d'oxygène. C'est vrai qu'on a peut-être bénéficié de certaines circonstances (le fait que Nantes ait eu un match mercredi, le fait de finir le match à onze contre dix) mais je pense qu'au vu de la première période, c'est une victoire amplement méritée. Le chemin est encore long, on vient de le dire aux garçons, il faut rester prudent. Par contre, si on reste sur cette dynamique-là, si on fait les efforts et si on arrive à avoir la maîtrise collective qui nous faisait défaut, je pense qu'on arrivera à atteindre nos objectifs».

Nantes 0-2 Bastia : Conf. d'après-match de G... par SportingClubBastia

Michel Der Zakarian : «On n'a pas joué. On a été mauvais, on a manqué le match. On est passé complètement au travers du début à la fin. On était incapable de faire trois passes de suite pendant tout le match. On a rien montré. Peut-être qu'il y avait un peu de fatigue par rapport au match de Paris pour certains. Mais collectivement, on n'était pas ensemble. On a pas couru ensemble pour récupérer le ballon, on a pas couru ensemble quand on avait le ballon, C'est un non-match de notre part. Ce soir, il n'y avait rien. On s'est fait bouger dans tous les domaines, on a été nuls. Il y a d'autres matches où il y avait des choses plus ou moins intéressantes, dans la sortie du ballon, dans l'animation, après dans les 30 derniers mètres on manquait des choses, mais ce soir il n'y a rien. Du début à la fin, il n'y a rien».

À lire également

Ricevete a lettera