Le Sporting repart de l’avant !

5N3A7262.jpg

Grâce à un doublé de Junior Tallo, le Sporting s’est imposé 2 à 0 face à Montpellier et sort enfin de la zone rouge. Trois points ô combien importants qui permettent aux Bleus de se hisser au 15eme rang et de se donner un peu d’air dans ce championnat. Mais au delà du plan comptable, c’est surtout la prestation des partenaires de Yannick Cahuzac qui est à saluer !

Solidaires de la première à la dernière minute, combatifs, hargneux, généreux, les Bastiais ont montré enfin un visage digne de ce nom. Furiani a retrouvé ses guerriers, samedi soir. Une performance loin d’être évidente après la semaine extrêmement compliquée vécue par le groupe. Ghislain Printant l’avait dit en conférence de presse d’avant-match : "On s’est lavé la tête cette semaine et on a retrouvé de la confiance !" Force est de constater que l’entraîneur intérimaire du SCB a mis dans le mille. Dès les premières minutes, les Bleus emballaient la rencontre grâce à une énorme débauche d’énergie et une grosse pression physique. Mais pourtant, ce sont les Héraultais qui allaient se montrer les plus dangereux. D’abord sur un centre flottant de Tiéné qui obligeait Areola à boxer le cuir en catastrophe (13eme) mais surtout sur un ballon en profondeur pour Bérigaud dont le lob passait tout près des buts bastiais (18eme). Un avertissement que le Sporting prenait très sérieux en appuyant un peu plus sur l’accélérateur. Et sur une combinaison parfaite sur corner, Boudebouz bottait pour Cahuzac dont la frappe contrée revenait sur Tallo pour l’ouverture du score (21eme). Un but qui donnait un peu plus confiance aux hommes de Printant. A l’image d’un François Kamano qui à chaque prise de balles donnait le tournis aux défenseur Montpelliérains. Un Kamano qui, à la 42eme minute, tentait un centre tir, obligeant Jourdren à une superbe parade réflexe. Trois minutes plus tard, le jeune guinéen remettait le couvert mais sa frappe était trop enlevée. Peu importe, les Bleus poussaient en cette fin de première période. Et sur un coup franc de Modesto, dans les arrêts de jeu, Gillet déviait le ballon de la tête pour Tallo. L’Ivoirien mystifiait Hilton pour s’offrir un doublé d’un petit lob. Le coup parfait !

Le Sporting au courage

Au retour des vestiaires, Montpellier tentait de redresser la tête mais la solidarité bastiaise allait faire la différence. Bien en place, le Sporting laissait volontairement le ballon aux visiteurs pour jouer le contre et s’appuyer sur la pointe de vitesse de ses attaquants. Sur un de ses contres, justement, Boudebouz partait seul et d’un dribble « ronaldesque » éliminait Hilton pour enrouler une superbe frappe, malheureusement, directement sur la barre ! Un coup de génie, pas payé, qui refroidissait définitivement les ardeurs montpelliéraines. Et malgré une possession de balle supérieure en deuxième mi-temps, les hommes de Rolland Courbis se cassaient les dents sur le bloc bastiais. Le score ne bougeait plus jusqu’au coup de sifflet de final et les Bleus s’offraient un succès mérité et crucial au classement. Grâce au travail de Ghislain Printant et Hervé Sekli mais grâce surtout à la prise de conscience générale du groupe, le Sporting a redresser la tête et peut voir son avenir s’éclaircir un peu plus.

À lire également

Ricevete a lettera