Makelele "convaincu" d'une montée en puissance

1-IMG_3559.jpg

Très satisfait de l'état d'esprit affiché par ses joueurs, l'entraineur bastiais s'est livré a une analyse de la rencontre face à Toulouse. Retrouvez-la ainsi que celle de son homologue Alain Casanova.

Claude Makelele : «Après une semaine difficile, le plus important était de répondre sur le terrain. Mes joueurs ont fait ce qu'il fallait en prenant Toulouse à son propre jeu, avec du pressing pour prendre un maximum de ballons. On aurait mérité mieux mais je suis heureux du résultat. Il nous fallait une victoire, avec ces problèmes difficiles à gérer. On a su rectifier des choses toute la semaine par rapport au match contre Paris. Je suis content de la manière, de la combativité affichée par mes joueurs. On a retrouvé les bonnes choses démontrées contre Marseille, notamment en termes d'explosivité, même si le terrain n'aidant pas, nous avons été moins bons en termes de finition. On avait fait un faux pas à Paris en déjouant. On l'a rattrapé avec ce bon résultat à domicile. Maintenant, il faut penser au match contre Bordeaux la semaine prochaine pour capitaliser, et je suis convaincu que nous allons monter en puissance.»

Alain Casanova : «Il y a beaucoup de frustration car on perd aujourd'hui. Cela n'enlève rien au mérite bastiais. Il y a une faute d'arbitrage. La main sifflée est sévère. Des mains comme ça, on pourrait en siffler toutes les journées sur les terrains de Ligue 1 et de Ligue 2. Bastia a imposé une grosse pression d'entrée. On a péché dans les trente derniers mètres par manque de justesse dans le jeu combiné. Les occasions que nous nous sommes procurées n'ont pas été suffisantes. Bastia a évité de prendre énormément de risques, avec un bloc de six joueurs présent, bien placé et agressif. Il aurait fallu mettre beaucoup plus de rythme et de justesse. Il aurait fallu être plus juste sur la dernière passe, sur nos centres, et ainsi, nous aurions eu moyen de ramener un meilleur résultat. Spajic pourrait souffrir d'une fracture du cinquième métatarse.»

À lire également

Ricevete a lettera