Makelele parle «d'une bonne chose pour l'équipe»

1-IMG_1934.jpg

Satisfait du point récolté face à l'Olympique de Marseille, l'entraineur bastiais n'a pas manqué de souligner la qualité de son adversaire du soir tout en félicitant ses troupes... Réactions.

Claude Makelele : «C'est une première réussie dans le sens où revenir de 3 à 1, c'est difficile donc j'ai félicité mes joueurs dans la mesure où on réussi à faire un peu douter cette équipe de Marseille. Avoir égalisé, c'est une bonne chose pour l'équipe et le groupe. J'ai été obligé de réexpliquer certaines choses car on était en difficulté, je suis passé à deux attaquants car Marseille nous laissait des espaces, cela nous permettait de les faire reculer. J'ai eu une préparation difficile avec des arrivées tardives mais les joueurs qui sont arrivés ont su s'adapter rapidement, il y a eu une récompense à la fin de ce match. On est tombé contre un très bon entraîneur qui a su mettre en place un système qui nous a beaucoup gênés. Je félicite l'entraîneur car Marseille va poser des problèmes à beaucoup d'équipes. J'aurais perdu ce match là, je n'aurais pas été inquiet.»

Pierre-Marie Geronimi : «Quand je vois la performance réalisée ce soir, je pense qu'en choisissant Claude Makelele, on ne s'est pas trompé. Je suis content pour les supporters, pour les joueurs, pour le club. Revenir comme ça en étant mené 3 à 1, ça peut permettre de donner une âme à ce groupe».
«Un peu l'équivalent d'une victoire»

Guillaume Gillet : «On est passé par tous les sentiments ce soir, on démarre bien avec un but fantastique, mais on s'est trop enflammé, on a perdu la concentration nécessaire. On est mené 3-1, avoir cette force de mettre l'équipe de l'OM en difficulté, ça veut dire quelque chose. Mais on peut sortir aussi déçu, car on a ouvert le score. Pour le coach, revenir de la sorte, c'est un peu l'équivalent d'une victoire. Je me réjouissais de jouer ce premier match : quoi de plus beau que de débuter avec un match à la maison ? On n'a pas déçu nos fans. Le foot français, ça va plus vite. Pour moi c'est un peu comme quand je jouais des matchs de Ligue des champions avec Anderlecht. Je suis assez satisfait de me débuts mais je pense que je peux faire encore mieux».

Marcelo Biesla : "On a mieux joué en première période qu'en seconde, cela a ensuite été plus facile pour l'adversaire. La façon d'attaquer de Bastia nous a posé plus de problèmes que ce qu'on pensait, mais on a eu des espaces et des occasions pour créer plus de danger que ce qu'on a fait. On a terminé le match en dominant, ce qui montre que la période entre le moment où on menait 3 à 1 et le moment ou on était à 3-3, il nous a manqué de savoir maîtriser ce moment de jeu. Quand Bastia a égalisé, ils ont joué d'égal à égal. S'il y avait dû y avoir un vainqueur de ce match, cela aurait dû être l'OM. On n'a pas su imposer la différence de qualité entre nous et Bastia, j'ai eu l'impression qu'on a été en-dessous de nos qualités. En revanche, l'adversaire a été proche d'utiliser toutes ses qualités.»

À lire également

Ricevete a lettera